Plan du site

Une preuve d'ADN innocente un condamné à mort

dépêche de presse du 10 août 2004 - Associated Press - AP
Pays :
Thème :
Un Américain qui avait été condamné à mort alors qu'il n'était encore qu'un adolescent a été innocenté lundi par une preuve d'ADN.

Pendant plus de sept ans, alors qu'il attendait dans le couloir de la mort, Ryan Matthews a proclamé son innocence en rapport avec le vol et le meurtre d'un épicier en 1997. Il affirme maintenant qu'il était convaincu qu'il recouvrerait un jour sa liberté.

«Ne jamais abandonner, même si ça va mal», a-t-il déclaré après avoir été libéré des accusations qui pesaient contre lui.

Le juge de district Henry Sullivan a annulé les accusations à la demande des procureurs de l'Etat de la Louisiane.

Pendant le procès, les membres du jury avaient appris qu'aucune preuve matérielle ne reliait Ryan Matthews au vol et meurtre de Tommy Vanhoose. Mais deux témoins avaient affirmé que c'était lui qui avait descendu l'épicier, tandis qu'un autre accusé avait raconté avoir été au volant de la voiture utilisée par les truands pour se sauver après que Matthews, qui était alors âgé de 17 ans, eut présumément tué la victime.

L'ADN trouvé sur un passe-montagne ayant servi lors du crime et qui avait été lancé depuis le véhicule en fuite incrimine plutôt un dénommé Rondell Love, qui se trouve déjà en prison pour meurtre. De plus, selon les avocats de Matthews, des codétenus de Love ont déclaré aux enquêteurs que ce dernier se vantait derrière les barreaux d'être celui qui a tué Vanhoose.
Partager…

Données techniques

ID1025
Type de document (code)depeche
TitreUne preuve d'ADN innocente un condamné à mort
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication10 août 2004
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAssociated Press - AP (auteur)
Condamnés
Mots-clefsinnocenté
ZonegéosEtats-Unis