Plan du site

Un Afghan condamné à mort pour le meurtre de 4 journalistes

dépêche de presse du 20 novembre 2004 - Reuters
Pays :
KABOUL - Un Afghan a été condamné à mort à Kaboul pour le meurtre de quatre journalistes, dont deux de Reuters, il y a trois ans, peu après la chute des taliban.

Reza Khan, âgé de 29 ans, a également été condamné à une peine de 15 années d'emprisonnement pour le viol de la journaliste italienne qui se trouvait dans ce groupe, a précisé Abdul Baset Bakhtari, juge au tribunal de sécurité nationale.

Il a en outre été reconnu coupable du meurtre de sa femme.

"Les crimes ont été prouvés", a dit le juge.

Parmi les quatre personnes assassinées le 19 novembre 2001 à Tangi Abrishum, à 90 km à l'est de Kaboul, figurent deux journalistes de Reuters, le caméraman australien Harry Burton et le photographe afghan Azizullah Haidari. Ils avaient tous les deux 33 ans.

Les deux autres victimes étaient le journaliste espagnol d'El Mundo Julio Fuentes et la journaliste italienne du Corriere della Sera Maria Grazia Cutuli.

Ils avaient été interceptés sur une route en provenance du Pakistan alors qu'ils tentaient de se rendre à Kaboul, peu après le retrait des taliban de la capitale afghane.

"CONTRAINT DE LE FAIRE"

Khan avait reconnu avoir tué Haidari et affirmait avoir été obligé de le faire, en expliquant que son chef l'aurait tué s'il n'avait pas obéi à son ordre.

"J'ai été contraint de le faire. Je suis vraiment désolé de cette opération contre des étrangers et des Afghans", a-t-il dit au tribunal.

La peine capitale est exécutée par pendaison en Afghanistan. Khan peut faire appel de sa condamnation.

Khan a expliqué que les journalistes avaient été capturés et que son chef, un certain Mohammad Agha, avait ensuite appelé par téléphone satellite un responsable taliban identifié sous le nom de Frère Mollah.

Les journalistes ont été placés en ligne. Mohammad Agha aurait selon Khan exécuté en premier l'Italienne, une heure et demie après avoir intercepté ce convoi.

Un responsable du tribunal a fait savoir que Khan avait initialement avoué avoir tué trois journalistes, mais pas l'Italienne, avant de se rétracter. Il aurait également avoué dans un premier temps le viol avant de faire machine arrière.

Au procès, Reza Khan a affirmé que les trois journalistes qu'ils n'a pas tué avaient été exécutés par Agha et un certain Mahmood Zar Jan, membres d'une bande d'une dizaine de personnes qui aurait perpétré ces crimes pour de l'argent. Ces derniers sont toujours en liberté.

Mais pour le juge, le prévenu est un ancien membre du parti islamiste Hezb-i-Islami et aurait un temps travaillé pour le compte des taliban.
(par David Brunnstrom)
Partager…

Données techniques

ID1141
Type de document (code)depeche
TitreUn Afghan condamné à mort pour le meurtre de 4 journalistes
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication20 novembre 2004
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsReuters (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort
ZonegéosAfghanistan