Plan du site

Sénégal : La presse salue l'abolition de la peine de mort

dépêche de presse du 11 décembre 2004 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
La presse sénégalaise estime samedi que le vote la veille d'une loi abolissant la peine de mort, est "historique" et que cette journée est "à marquer d'une pierre blanche".

L'Assemblée nationale du Sénégal a adopté vendredi une loi abolissant la peine de mort, et des dossiers de grâce pour les quatre derniers condamnés à la peine capitale seront soumis au chef de l'Etat sénégalais, a déclaré le ministre de la Justice, Serigne Diop.

Le 10 décembre 2004 est "à marquer d"une pierre blanche dans l'histoire du Parlement sénégalais qui a voté hier l'abolition de la peine de mort. Au delà de cette décision, ce fut la confirmation d'un droit sacré: le droit à la vie que bon nombre de pays ont inscrits dans leur constitution. Le Sénégal, par ce vote, renforce son traditionnel respect valeurs humaines, mais surtout des valeurs démocratiques", écrit le quotidien indépendant Walfadjiri.

Le quotidien Taxi titre en une: "Historique au Sénégal. La peine de mort est abolie" et écrit "Le Sénégal a voté sauf l'AFP (Alliance des forces de progrès, opposition)". L'Info 7 écrit que "hier, la représentation du peuple (...) a pris l'intitiative d'abolir cette forme de répression pénale, et ainsi marqué un grand coup aux yeux de l'opinion publique internationale. Elle a procédé à l'exécution officielle de la peine de mort sur l'autel de l'Assemblée nationale", ajoute le quotidien indépendant.

Le Messager, proche du gouvernement, titre: "Le juge ne décidera plus du droit de vie des criminels. Le Sénégal efface la peine de mort" et écrit qu'un "acte de haute portée historique vient d'être posé". Le Matin, indépendant, titre: "Le Sénégal abolit la peine de mort" et Le Soleil, gouvernemental: "Assemblée nationale, la peine de mort abolie". Selon la législation sénégalaise, après le vote par l'Assemblée nationale, le texte de loi devrait être transmis au président de la République, qui dispose d'un délai de quinze jours pour promulguer la loi.

Quatre personnes condamnées à mort entre 2001 et 2004 par les tribunaux sénégalais attendent actuellement l'exécution de leur peine, selon le ministère de la justice. La peine de mort a été appliquée deux fois au Sénégal, pendant la présidence du premier chef d'Etat, le président Léopold Sédar Senghor (1960-1980). Dans un communiqué, la Coalition pour l'abolition de la peine de mort a "salué le vote historique du parlement qui consacre le droit à la vie proclamé dans la constitution du pays et dans des instruments internationaux dont il est partie".
Partager…

Données techniques

ID1159
Type de document (code)depeche
TitreSénégal : La presse salue l'abolition de la peine de mort
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication11 décembre 2004
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsLe Sénégal abolit la peine de mort
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefsabolition
ZonegéosSénégal