Plan du site

La Tanzanie s'oppose à la peine de mort pour vol à main armée

dépêche de presse du 5 février 2005 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Dar Es-Salaam, Tanzanie - Le gouvernement tanzanien n'envisage aucunement d'introduire la peine de mort pour les auteurs de vols à main armée malgré la croissance inquiétante de la criminalité dans le pays, a déclaré vendredi un haut responsable du gouvernement.

Le vice-ministre de l'Intérieur, John Chiligati, a déclaré devant le parlement que le gouvernement est ouvert aux suggestions sur la question mais reste toujours convaincu que l'actuelle peine est adéquate pour punir les coupables.

Le vol à main armée est sanctionné par une peine maximale de 30 ans, tandis que la peine de mort est réservée aux gens ayant commis un meurtre. Les organisations locales de droit de l'homme s'insurgent toutefois contre cette peine qu'elles qualifient d'inhumaine.

M. Chiligati répondait à la question du député Edson Halinga, du parti au pouvoir, Chama Cha Mapinduzi (CCM), qui voulait savoir si le gouvernement envisage d'introduire la peine de mort compte tenu des cas de vol à main armée qui ne cessent d'augmenter dans le pays.
Partager…

Données techniques

ID1235
Type de document (code)depeche
TitreLa Tanzanie s'oppose à la peine de mort pour vol à main armée
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication5 février 2005
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefs
ZonegéosTanzanie