Plan du site

Nigéria: Des groupes des droits de l'homme condamnent une sentence du tribunal islamique

dépêche de presse du 17 octobre 2001 - IRIN - Réseaux d'Information Régionaux Intégrés
Pays :
ABIDJAN - Deux organisations nigérianes des droits de l'homme et une organisation sise en France ont condamné la décision la semaine dernière d'un tribunal islamique dans le nord du Nigeria qui avait condamné à mort par jet de pierres une femme nigériane coupable d'adultère, a rapporté l'AFP.

La Community Development and Welfare Agenda (CDWA) a indiqué vendredi que la sentence violait les droits de Safiya Hussaini Tungar-Tudu et enfreignait la constitution du Nigeria en portant atteinte à la nature séculière du pays. L'Organisation des libertés civiles a appuyé la position de la CDWA, en ajoutant que Tungar-Tudu devrait bénéficier d'une clémence car elle est enceinte, a rapporté l'AFP. Dans une lettre à l'ambassadeur du Nigeria en France, l'organisation Action droits de l'homme, basée à Paris, l'a invité à demander au président Olusegun Obasanjo d'intercéder dans cette affaire, a informé l'agence de presse française.

Le tribunal islamique dans l'Etat de Sokoto, au nord du Nigeria, a condamné Tungar-Tudu pour avoir eu des rapports prénuptiaux, un délit puni par le code islamique. Plusieurs états du nord du Nigeria, essentiellement musulmans, ont adopté le code pénal musulman - charia- qui interdit entre autres les rapports prénuptiaux, la consommation de boissons alcoolisées et le vol.
Partager…

Données techniques

ID1269
Type de document (code)depeche
TitreNigéria: Des groupes des droits de l'homme condamnent une sentence du tribunal islamique
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication17 octobre 2001
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsIRIN - Réseaux d'Information Régionaux Intégrés (auteur)
Condamnés
Mots-clefsadultère + charia + condamnation à mort + lapidation
ZonegéosNigéria