Plan du site

Le Conseil de l'Europe se félicite de l'interdiction américaine d'exécuter des criminels mentalement retardés

communiqué de presse du 21 juin 2002 - Conseil de l'Europe
Pays :
Strasbourg, 21.06.2002 - Le Secrétaire Général du Conseil de l'Europe, Walter Schwimmer, s'est félicité d'une décision de la Cour Suprême des Etats-Unis, selon laquelle toute exécution d'un criminel mentalement retardé
serait inconstitutionnelle.

"Voilà un pas supplémentaire dans le sens de la cause abolitionniste aux Etats-Unis et qui épargnera à de nombreuses personnes l'épreuve inhumaine du couloir de la mort" a déclaré M. Schwimmer.

"Il est contraire à toutes les règles de la civilisation de confronter des personnes vulnérables et mentalement retardées, à la peine de mort. Au Conseil de l'Europe, nous sommes cependant également convaincus que pas un seul être humain ne devrait avoir à faire face au châtiment suprême. Le continent européen étant désormais presque totalement exempt de la peine capitale, je poursuivrai une campagne en faveur de son interdiction à
l'échelle mondiale et m'efforcerai de convaincre nos Etats membres - au nombre desquels les Etats-Unis - de tenir leurs engagements en choisissant la voie de l'abolition" .
Partager…

Données techniques

ID134
Type de document (code)communique
TitreLe Conseil de l'Europe se félicite de l'interdiction américaine d'exécuter des criminels mentalement retardés
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication21 juin 2002
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsConseil de l'Europe (auteur)
Condamnés
Mots-clefsconstitution + déficient + jurisprudence
ZonegéosEtats-Unis