Plan du site

L'Union européenne fait part de ses inquiétudes après avoir été informée de l'exécutions de jeunes gens

déclaration du 26 juillet 2005 - Union européenne
Pays :
Thème :
«L'Union européenne souhaite faire part de ses plus graves inquiétudes au vu d'informations sur l'exécution de deux jeunes gens à Mashad le 19 juillet 2005, en dépit du fait que l'un des condamnés, Mahmoud Asqary, ait été un mineur de moins de 18 ans aussi bien lors de l'infraction qu'il a commise que de son exécution. L'UE rappelle sa position de longue date selon laquelle la peine de mort ne doit, quelles que soient les circonstances, être imposée à des personnes âgées de moins de 18 ans au moment où celles-ci commettent leur crime. Un tel châtiment est en contravention directe avec les obligations de l'Iran au titre du pacte international relatif aux droits civils et politiques (ICCPR) de même que de la convention des Nations unies sur les droits de l'enfant.

L'UE exhorte l'Iran à clarifier sa position de manière urgente. En octobre 2004, le gouvernement de la République islamique d'Iran a assuré l'UE qu'un moratoire était en place concernant toutes les flagellations et exécutions pour des crimes commis par des mineurs de moins de 18 ans. L'UE espère qu'une loi entraînant l'abolition de ces peines sera bientôt adoptée et appliquée. Entre-temps, elle appelle le gouvernement de la République islamique d'Iran à respecter le moratoire.»

La Norvège se rallie à cette déclaration.
Partager…

Données techniques

ID1512
Type de document (code)
TitreL'Union européenne fait part de ses inquiétudes après avoir été informée de l'exécutions de jeunes gens
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication26 juillet 2005
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsExécutions publiques de mineurs en Iran
OrganisationsUnion européenne (auteur)
Condamnés
Mots-clefsexécution + mineur
ZonegéosIran