Plan du site

Journée mondiale contre la peine de mort: Amnesty International lance un appel aux dirigeants africains

dépêche de presse du 10 octobre 2005 - Associated Press - AP
PARIS (AP) - A l'occasion de la Journée mondiale contre la peine de mort, ce lundi, Amnesty International lance un appel à tous les chefs d'Etat et de gouvernement d'Afrique, un «continent sur la voie de l'abolition» mais où «il reste encore beaucoup à faire».

Aujourd'hui, 13 des 53 Etats du continent africain ont aboli la peine de mort et 20 autres ne procèdent plus à aucune exécution, selon Amnesty. L'organisation internationale de défense des droits de l'Homme se félicite notamment des récentes abolitions au Sénégal en 2004 et au Liberia en septembre dernier et des moratoires sur les exécutions décrétés au Bénin et au Maroc.

Mais «il reste encore beaucoup à faire», souligne Amnesty International. «Au moins 200 personnes, parmi lesquelles des mineurs de moins de 18 ans, ont été exécutées depuis 1997 dans la seule République démocratique du Congo», rappelle l'organisation, qui ajoute que «la plupart l'ont été à l'issue de procès ne respectant pas les règles les plus élémentaires d'équité». En outre, «un moratoire décrété en 1999 a été suspendu en 2002».

Amnesty lance aussi un appel contre la peine de mort pour les mineurs délinquants au Soudan, maintenue dans la constitution de transition ratifiée en juillet dernier. L'organisation dit recevoir »chaque année des informations selon lesquelles des personnes sont condamnées à mort, bien souvent à l'issue de procès iniques, pour des crimes commis alors qu'elles étaient âgées de moins de 18 ans».

Enfin, un moratoire sur les exécutions au Mali, arrivé à échéance en 2004, n'a toujours pas été renouvelé, rappelle Amnesty, et les tribunaux continuent de prononcer des peines de mort.

Une «pétition ouverte à la signature de personnes du monde entier» devrait être «présentée aux chefs d'Etat et de gouvernement africains» mardi, précise AI.

Amnesty International fait partie du comité de pilotage de la Coalition mondiale contre la peine de mort, qui organise la journée du 10 octobre, au cours de laquelle manifestations, pétitions, concerts ou débats sont prévus dans plusieurs pays du monde, notamment en Afrique. Créée à Rome le 13 mai 2002, la coalition regroupe une quarantaine d'organisations non-gouvernementales, de barreaux d'avocats, de syndicats et collectivités locales.

Le Conseil de l'Europe a pour sa part souligné lundi que si la peine capitale avait été bannie de ses 46 Etats membres, «la bataille (était) loin d'être gagnée» au plan ailleurs. Le président de l'Assemblée parlementaire René van der Linden a notamment cité le Bélarus, l'Ouzbékistan, et souhaité que le dialogue amène les Etats-Unis et le Japon à renoncer à exécuter des condamnés, selon un communiqué de ses services.
Partager…

Données techniques

ID1561
Type de document (code)depeche
TitreJournée mondiale contre la peine de mort: Amnesty International lance un appel aux dirigeants africains
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication10 octobre 2005
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsJournée mondiale contre la peine de mort
OrganisationsAssociated Press - AP (auteur), Amnesty International
Condamnés
Mots-clefsjournée mondiale contre la peine de mort + manifestation
ZonegéosAfrique