Plan du site

George W. Bush croit à l'effet dissuasif de la peine de mort, rappelle la Maison Blanche

dépêche de presse du 2 décembre 2005 - Associated Press - AP
Pays :
WASHINGTON - George W. Bush soutient fermement la peine de mort, convaincu qu'elle «contribue à sauver des vies innocentes», a rappelé vendredi le porte-parole de la Maison Blanche, après la millième exécution pratiquée aux Etats-Unis depuis 1977.

Kenneth Lee Boyd est mort exécuté par injection létale dans la matinée en Caroline du Nord. Il est ainsi devenu le 1.000e condamné à la peine capitale à être exécuté aux Etats-Unis depuis le rétablissement de la peine de mort en 1976 après dix ans de moratoire.

Il est important que la peine de mort soit «administrée équitablement, rapidement et de façon sûre, et cela aide à ce qu'elle joue un effet dissuasif», a expliqué le porte-parole de la Maison Blanche Scott McClellan. Il a souligné que le président américain George W. Bush avait soutenu une intiative pour étendre l'utilisation des analyses génétiques afin d'éviter des erreurs judiciaires.

Quand il était gouverneur du Texas, l'Etat américain qui a procédé au plus grand nombre d'exécutions, George W. Bush a commué une peine de mort et autorisé 152 exécutions en six ans.
Partager…

Données techniques

ID1615
Type de document (code)depeche
TitreGeorge W. Bush croit à l'effet dissuasif de la peine de mort, rappelle la Maison Blanche
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication2 décembre 2005
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAssociated Press - AP (auteur)
Condamnés
Mots-clefsprésident
ZonegéosEtats-Unis