Plan du site

Clarence Ray Allen ne doit pas être exécuté, déclare le Secrétaire Général du Conseil de l'Europe

001f(2006)
communiqué de presse du 4 janvier 2006 - Conseil de l'Europe
Thème :
Clarence Ray Allen
Strasbourg - La peine de mort est une parodie de justice brutale et vindicative, a estimé Terry Davis, Secrétaire Général du Conseil de l'Europe, dans une déclaration publiée aujourd'hui.

"Après la trêve de Noël, les exécutions aux Etats-Unis devraient reprendre le 17 janvier 2006, date à laquelle Clarence Ray Allen doit être exécuté en Californie. M. Allen, qui a 75 ans, n'est pas un innocent. Il a été reconnu coupable d'un crime particulièrement atroce. Cependant, en l'exécutant à un âge avancé et des dizaines d'années après son crime, les autorités ne sont pas loin de remporter la palme en matière de cruauté et de vengeance.

La peine de mort est une aberration inhumaine en toutes circonstances, surtout quand il s'agit d'enfants, de personnes âgées ou mentalement handicapées. Elle a été abolie dans tous les Etats membres du Conseil de l'Europe, car c'est une mesure vaine et inacceptable. Prononcer la peine de mort n'est pas rendre justice mais tenter de manière pitoyable de satisfaire une pulsion primitive de revanche et de spectacle. J'invite donc le Gouverneur de la Californie à épargner Clarence Ray Allen et les autorités des Etats-Unis à se joindre à la quasi-totalité des autres pays civilisés et démocratiques de notre monde en abolissant une fois pour toutes la peine de mort. Il ne s'agit pas seulement de la vie ou de la mort d'un vieil homme. Ce qui est en jeu, c'est le respect de la dignité humaine dans la société américaine toute entière, a déclaré Terry Davis.

Le Conseil de l'Europe est l'organisation politique la plus ancienne d'Europe, créée en 1949 pour promouvoir la démocratie, protéger les droits de l'homme et affirmer la prééminence du droit en Europe. Il comprend 46 Etats membres pour lesquels l'abolition de la peine de mort est une obligation juridique découlant du Protocole n°6 à la Convention européenne des Droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Les Etats-Unis d'Amérique et le Japon sont les seuls Etats observateurs du Conseil de l'Europe qui procèdent toujours à des exécutions.
Partager…

Données techniques

ID1666
Type de document (code)communique
TitreClarence Ray Allen ne doit pas être exécuté, déclare le Secrétaire Général du Conseil de l'Europe
Description(non défini)
Référence001f(2006)
Date de publication4 janvier 2006
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsLe Conseil de l'Europe demande la grâce d'un condamné à mort en Californie
OrganisationsConseil de l'Europe (auteur)
CondamnésClarence Ray Allen
Mots-clefsâgé
ZonegéosCalifornie + Etats-Unis