Plan du site

Le Secrétaire Général du Conseil de l'Europe réagit à l'exécution de Clarence Ray Allen

020f(2006)
communiqué de presse du 17 janvier 2006 - Conseil de l'Europe
Thème :
Clarence Ray Allen
Strasbourg, 17.01.2006 – « La peine de mort est toujours inadmissible, mais attacher un aveugle de 76 ans à une chaise et lui injecter du poison c'est carrément grotesque. J'éprouve beaucoup de chagrin et de regret en constatant que le Gouverneur de Californie n'a tenu aucun compte de tous les appels qui lui ont été lancés pour épargner la vie de Clarence Ray Allen. En tant qu'ami des Etats-Unis d'Amérique, j'attends avec impatience le jour où ce grand pays quittera l'axe de la peine capitale. Si l'argument moral n'est pas suffisamment impérieux, la population américaine devrait comparer le taux de mortalité par assassinat dans les états qui appliquent la peine de mort et celui des états qui l'ont abolie. Elle comprendrait que non seulement il est inhumain d'exécuter des gens mais qu'en outre cela ne permet nullement de réduire le nombre des assassinats. »
Partager…

Données techniques

ID1699
Type de document (code)communique
TitreLe Secrétaire Général du Conseil de l'Europe réagit à l'exécution de Clarence Ray Allen
Description(non défini)
Référence020f(2006)
Date de publication17 janvier 2006
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsExecution en Californie: la peine de mort "inadmissible"
OrganisationsConseil de l'Europe (auteur)
CondamnésClarence Ray Allen
Mots-clefsâgé + exécution
ZonegéosCalifornie + Etats-Unis