Plan du site

Nigéria : le Conseil de l'Europe condamne la sentence de lapidation à mort

communiqué de presse du 21 août 2002 - Conseil de l'Europe
Pays :
Thème :
Strasbourg, 21. 08. 2002 - Réagissant au récent maintien par une Cour d'appel du Nigeria de la condamnation à mort par lapidation prononcée à l'encontre d'Amina Lawal, le Secrétaire Général du Conseil de l'Europe,
Walter Schwimmer, a rappelé l'opposition catégorique de l'Organisation des 44 Etats européens à la peine capitale.

" Dans une lettre adressée au Président du Nigeria au mois de mars dernier, j'avais exprimé notre grande préoccupation face à l'usage barbare d'exécutions par lapidation pour adultère. Il semblerait qu'il y ait une
possibilité d'appel de cette sentence prononcée par un tribunal de la Sharia à l'encontre d'Amina Lawal : mais quelle que soit l'issue de cet appel, j'invite le Gouvernement Fédéral du Nigeria à faire tout ce qui est en son
pouvoir afin que les droits de l'homme de l'accusée soient pleinement respectés et que cette sentence ne soit pas exécutée", a déclaré Walter Schwimmer.

Le Conseil de l'Europe et ses 44 Etats membres sont catégoriquement opposés à la peine capitale, considérant que celle-ci n'a pas sa place dans la législation d'un Etat respectant les droits de l'homme et la prééminence du
droit.
Partager…

Données techniques

ID175
Type de document (code)communique
TitreNigéria : le Conseil de l'Europe condamne la sentence de lapidation à mort
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication21 août 2002
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsLe Conseil de l'Europe appelle le Nigeria à annuler la condamnation à la mort par lapidation d'une femme adultère
OrganisationsConseil de l'Europe (auteur)
CondamnésAmina Lawal
Mots-clefsadultère + charia + femme
ZonegéosNigéria