Plan du site

L'Union européenne et le Danemark dénoncent la condamnation à la mort par lapidation d'une femme adultère au Nigéria

dépêche de presse du 21 août 2002 - Associated Press - AP
Pays :
Thème :
COPENHAGUE (AP) - Le Danemark, en son nom propre et au nom de l'Union européenne dont il assure la présidence tournante, a fait part de sa profonde inquiétude mercredi après la condamnation à mort par lapidation d'une femme ayant eu un enfant hors mariage au Nigeria.

"Le Danemark dénonce totalement" ce verdict contre Amina Lawal, qui ne "doit pas être executé", a déclaré dans un communiqué le chef de la diplomatie danoise Per Stig Moeller.

Quant à l'UE, "profondément préoccupée par cette décision", elle "attend que Mme Lawal puisse avoir toutes les possibilités d'appel au niveau fédéral".

Un tribunal islamique de la ville de Funtua dans le nord du Nigeria, dans l'Etat de Katsina, un de ceux ayant adopté la charia (loi islamique), a rejeté lundi l'appel d'Amina Lawal, condamnée à mort par lapidation pour avoir eu un enfant hors mariage, après son divorce, ce qui est considéré comme "zina", adultère, en vertu de la charia. Ses avocats veulent déposer un nouveau recours.

Mme Lawal est la deuxième Nigériane condamnée à mort pour avoir eu des relations sexuelles en dehors du mariage. La première, Safiya Hussaini, avait vu sa peine annulée en mars dernier lors de son premier appel, son cas ayant déclenché une vaste mobilisation internationale.
Partager…

Données techniques

ID183
Type de document (code)depeche
TitreL'Union européenne et le Danemark dénoncent la condamnation à la mort par lapidation d'une femme adultère au Nigéria
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication21 août 2002
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAssociated Press - AP (auteur)
CondamnésAmina Lawal
Mots-clefsadultère + charia + femme + lapidation
ZonegéosDanemark + Nigéria