Plan du site

La peine de mort requise contre cinq infirmières bulgares et un médecin palestinien en Libye

dépêche de presse du 29 août 2006 - Associated Press - AP
TRIPOLI (AP) -- Le parquet a requis mardi la peine de mort à l'encontre des cinq infirmières bulgares et du médecin palestinien accusés d'avoir inoculé le virus du SIDA à des centaines d'enfants libyens.

Emprisonnés en Libye depuis 1999, les six accusés qui clament leur innocence ont déjà été reconnus coupables de ce crime et condamnés à la peine capitale en 2004. Cependant, face aux protestations qui se sont élevées dans le monde entier, dénonçant notamment un procès inéquitable, la Cour suprême libyenne a ordonné en décembre dernier la tenue d'un nouveau procès.

Au cours de ce nouveau procès, l'avocat général Omar Abdel-Khaleq a requis la peine de mort contre les cinq infirmières bulgares et le médecin palestinien qui travaillaient à l'hôpital de Benghazi. Dans cet établissement, plus de 400 enfants ont contracté le VIH et au moins 50 d'entre eux sont déjà morts des conséquences du SIDA.

Le procès a été ajourné jusqu'au 5 septembre.
Partager…

Données techniques

ID1973
Type de document (code)depeche
TitreLa peine de mort requise contre cinq infirmières bulgares et un médecin palestinien en Libye
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication29 août 2006
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAssociated Press - AP (auteur)
Condamnés
Mots-clefsprocès + ressortissant étranger
ZonegéosBulgarie + Libye + Palestine