Plan du site

L'Europe appelle les pays qui ne l'ont pas encore fait à abolir la peine de mort

dépêche de presse du 10 octobre 2006 - Associated Press - AP
BRUXELLES (AP) - A l'occasion de la Journée mondiale contre la peine de mort, la Commission européenne et le Conseil de l'Europe ont appelé mardi les pays qui ne l'ont pas encore abolie, comme les Etats-Unis ou la Chine, "à le faire sans plus attendre".

"Le fait pour l'administration de l'Etat de donner la mort par le biais du système judiciaire, loin de constituer une mesure de prévention efficace contre la criminalité, peut avoir pour effet d'accentuer la violence dans les sociétés qui infligent cette peine", a observé lors d'une conférence de presse le vice-président de la Commission européenne, Franco Frattini.

"Nous demeurons résolument engagés dans la lutte contre cette pratique cruelle et inhumaine qu'est la peine de mort à travers le monde et nous adressons un appel à tous les pays tiers qui n'ont pas encore aboli la peine capitale à le faire sans plus attendre", a renchéri la commissaire européenne chargée des Relations extérieures Benita Ferrero-Waldner.

De son côté, le secrétaire général du Conseil de l'Europe, Terry Davis, a souligné que "la peine de mort est une forme d'injustice fatale et une violation fatale des droits de l'Homme". "Il ne peut y avoir de société véritablement civilisée et humaine si l'Etat n'est pas civilisé et humain", a-t-il déclaré.

"Si notre tâche n'est pas terminée, c'est aussi parce que, au-delà de l'Europe, certains de nos amis et de nos alliés les plus proches continuent d'exécuter des condamnés", a regretté Terry Davis. "Bien entendu, la décision d'abolir la peine de mort doit venir des Etats eux-mêmes", mais "nous ne pouvons pas rester silencieux. Nous devons les encourager à suivre notre exemple et à dire oui à la justice, mais non à la cruauté, à la torture et à la mort".

La Commission et le Conseil de l'Europe organiseront ensemble une conférence internationale le 10 octobre 2007 pour la promotion de l'abolition universelle de la peine capitale. La Journée mondiale contre la peine de mort est célébrée depuis 2003.

Pour Terry Davis, la peine de mort "n'a pas d'effet dissuasif sur les criminels" et "n'aide en rien les victimes". "Elle transforme les assassins en martyrs. Elle transforme les erreurs judiciaires en tragédies irréversibles. Et la prochaine victime d'une erreur judiciaire pourrait être vous", a-t-il lâché.

Citant des chiffres d'Amnesty International, la Commission européenne rapporte que c'est la Chine qui a exécuté le plus grand nombre de condamnés, avec 1.770 exécutions l'an dernier. L'Iran arrive en deuxième position (94 exécutions), suivi de l'Arabie saoudite (86) et des Etats-Unis (60). A ce jour, 128 pays ont aboli cette pratique, dont 40 depuis 1990.

Documents liés

Partager…

Données techniques

ID2028
Type de document (code)depeche
TitreL'Europe appelle les pays qui ne l'ont pas encore fait à abolir la peine de mort
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication10 octobre 2006
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsCommuniqués des institutions européennes à l'occasion de la 4ème journée mondiale contre la peine de mort
OrganisationsAssociated Press - AP (auteur), Conseil de l'Europe, Union européenne
Condamnés
Mots-clefsconférence + journée mondiale contre la peine de mort + manifestation
ZonegéosEurope + Monde