Plan du site

Libye : Kofi Annan appelle à une solution « humaine » après la condamnation à mort des infirmières bulgares et du médecin palestinien

communiqué de presse du 22 décembre 2006 - Secrétaire général des Nations Unies
22 décembre 2006 – Le Secrétaire général s'est déclaré aujourd'hui profondément préoccupé par la confirmation du verdict de culpabilité et de la sentence de peine de mort prononcée en Libye contre cinq infirmières bulgares et un médecin palestinien.

Je suis depuis longtemps les douloureux événements qui se déroulent en Libye s'agissant du sort de ces derniers et des enfants infectés, indique le Secrétaire général dans un message transmis par son porte-parole.

Le Secrétaire général a appelé la communauté libyenne et la communauté internationale à continuer de travailler, ensemble, dans un esprit de réconciliation.

Kofi Annan a dit qu'avant ce verdict, il avait été « vivement encouragé par la lueur d'espoir qu'avait fait naître le processus d'appel et par la manière dont la communauté internationale s'était entendue, récemment, pour offrir un traitement et des médicaments aux enfants infectés ».

Une fois encore, j'offre l'appui des Nations Unies à tous les efforts visant à répondre aux besoins des enfants infectés et à trouver une solution humaine à la situation du personnel soignant, a dit le Secrétaire général.
Partager…

Données techniques

ID2130
Type de document (code)communique
TitreLibye : Kofi Annan appelle à une solution « humaine » après la condamnation à mort des infirmières bulgares et du médecin palestinien
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication22 décembre 2006
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsSecrétaire général des Nations Unies (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + ressortissant étranger
ZonegéosBulgarie + Libye + Palestine