Plan du site

Commissaire aux Droits de l'Homme consterné par la décision libyenne relative aux condamnations à mort

806(2006)
communiqué de presse du 19 décembre 2006 - Conseil de l'Europe
Communiqué de presse - 806(2006

Strasbourg, 19.12.2006 - Suite à la décision de la Cour en Libye, Thomas Hammarberg, le Commissaire aux Droits de l'Homme du Conseil de l'Europe, a fait la déclaration suivante :

« Les condamnations à mort de cinq infirmières bulgares et d'un médecin palestinien sont totalement inacceptables. La cour s'est contentée de "confessions" obtenues sous la torture et la menace d'exécution. Je demande aux autorités libyennes de revoir ces injustes condamnations à mort ou de grâcier immédiatement et relâcher ces prisonniers étrangers.

La Cour semble avoir complètement ignoré la preuve de la présence du virus HIV au sein de l'hôpital avant l'arrivée de ce personnel médical. Le procès inéquitable, la torture et à présent les condamnations à mort constituent des violations graves des normes de protection des droits de l'homme internationalement reconnues, y compris de celles que la Libye s'est engagée à respecter. »
Partager…

Données techniques

ID2137
Type de document (code)communique
TitreCommissaire aux Droits de l'Homme consterné par la décision libyenne relative aux condamnations à mort
Description(non défini)
Référence806(2006)
Date de publication19 décembre 2006
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsLibye : les infirmières bulgares et le médecin palestinien à nouveau condamnés à mort
OrganisationsConseil de l'Europe (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + ressortissant étranger
ZonegéosBulgarie + Libye + Palestine