Plan du site

Berlin souligne l'opposition de l'UE à la peine de mort avant deux exécutions programmées en Irak

dépêche de presse du 5 janvier 2007 - Associated Press - AP
Pays :
Thème :
BERLIN (AP) - Les autorités allemandes, qui assurent actuellement la présidence tournante de l'Union européenne, ont souligné vendredi l'opposition de l'UE à la peine de mort, avant l'exécution programmée en Irak de deux coaccusés de Saddam Hussein.

L'Irak a affirmé que ces exécutions auraient lieu en dépit des appels des Nations unies à s'abstenir d'appliquer la peine capitale.

Martin Jaeger, porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères, a précisé que l'Union européenne était opposée à la peine de mort "en toute circonstance". Dans le dossier des "deux hommes dont l'exécution a été annoncée, nous souhaiterions bien évidemment un sursis à statuer", a-t-il déclaré lors d'un point de presse.

L'UE estime que ces exécutions pourraient accroître les divisions entre les communautés sunnite et chiite en Irak et appelle les autorités irakiennes à "adhérer aux exigences d'un processus équitable".

Barzan Ibrahim, demi-frère de Saddam Hussein et ancien chef des renseignements, et Awad Hamed al-Bandar, ancien président du tribunal révolutionnaire irakien, ont été condamnés à mort dans le procès sur le massacre de 148 chiites à Doujaïl en 1982.

Un enregistrement vidéo non autorisé de l'exécution de l'ancien raïs a suscité les protestations de sunnites dans plusieurs villes irakiennes.

Documents liés

Partager…

Données techniques

ID2181
Type de document (code)depeche
TitreBerlin souligne l'opposition de l'UE à la peine de mort avant deux exécutions programmées en Irak
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication5 janvier 2007
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAssociated Press - AP (auteur), Union européenne
Condamnés
Mots-clefsexécution
ZonegéosAllemagne + Irak