Plan du site

Deux proches de Saddam Hussein ont été pendus

dépêche de presse du 15 janvier 2007 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Bagdad - Deux proches de Saddam Hussein, Barzan al-Tikriti et Awad al-Bandar, ont été pendus lundi dans le plus grand secret, deux semaines après l'exécution de l'ancien président irakien.

Le demi-frère de Saddam Hussein, Barzan al-Tikriti, ancien patron des services secrets, et Awad al-Bandar, ex-président du tribunal révolutionnaire, ont été «pendus ce matin», a annoncé le porte-parole du Premier ministre Nouri al-Maliki, Ali al-Dabbagh.

Tous deux avaient été condamnés, avec l'ex-dictateur, à la peine capitale pour «crime contre l'humanité» pour leur responsabilité dans le massacre de 148 villageois chiites de Doujaïl, tués en représailles à un attentat manqué contre le convoi présidentiel dans les années 1980.

L'exécution a eu lieu à 03H00 locales (dimanche 19H00 à Montréal) dans un lieu qui n'a pas été révélé, en présence de témoins rigoureusement sélectionnés pour éviter tout incident. Aucune annonce préalable n'avait été faite par les autorités.

«La tête de Barzan s'est détachée de son corps lors de sa pendaison. Cela arrive rarement mais c'est arrivé. C'est un acte de Dieu (...)», a souligné M. Dabbagh, selon la traduction officielle en anglais de sa déclaration en arabe.

«L'exécution s'est déroulée dans la dignité», a-t-il affirmé, soucieux d'éviter toute polémique sur le supplice des deux condamnés.

Une vidéo pirate de la pendaison de Saddam Hussein le 30 décembre, montrant l'ex-président insulté et pris à partie par plusieurs témoins lors de ses derniers instants, avait suscité l'indignation de la communauté internationale.

Lundi, le gouvernement a tourné une vidéo de l'exécution des deux hommes qui n'a été montrée qu'à quelques journalistes, mais ne sera pas diffusée au grand public.

Ces images montrent les deux condamnés, tremblants et vêtus d'une combinaison orange de prisonnier, monter côte-à-côte sur la potence. Elles montrent ensuite les corps pendus: Barzan a été décapité sous le choc de la pendaison, son cadavre repose à même le sol, sur le ventre, sa tête à plusieurs mètres de là.

Leurs corps ont ensuite été transférés dans un hélicoptère de l'armée américaine à Tikrit, pour être inhumés dans la soirée auprès de Saddam Hussein, lui-même enterré dans son village natal d'Aouja, à proximité.

L'annonce de la mort des deux anciens dignitaires du régime baassiste n'a suscité aucune réaction notoire à Bagdad. Elle a été saluée par quelques manifestations de joie dans la ville sainte chiite de Najaf (centre).

«Personne ne nous a informé de la date de l'exécution malgré notre demande de la présence d'un représentant de notre comité à l'application de la sentence», s'est étonné depuis Amman leur avocat jordanien Issam al-Ghazzawi.

La secrétaire d'État américaine Condoleezza Rice, en visite en Égypte, a exprimé la «déception» de son pays après cette exécution, estimant que les deux hommes auraient dû être pendus avec «plus de dignité».

Barzan al-Tikriti, 55 ans, et Awad al-Bandar, 60 ans, ainsi que Saddam Hussein avaient été condamnés à mort le 5 novembre par le Haut tribunal pénal irakien. Leur appel avait été rejeté le 26 décembre.

Ils devaient initialement être pendus en même temps que Saddam Hussein mais leur exécution avait été ajournée au dernier moment et avait été depuis reportée, après l'indignation suscitée par la diffusion sur Internet de la vidéo pirate de la pendaison de l'ex-dictateur.

Malgré les réactions internationales, M. Maliki avait prévenu que le gouvernement mènerait à bien ces exécutions, estimant qu'il s'agissait d'une «affaire interne ne concernant que les Irakiens».

Par ailleurs, le chef des forces américaines en Irak, le général George Casey a estimé que le nouveau plan de sécurité de Bagdad, promis pour les prochains jours par les autorités irakiennes, ne présentait pas «de garantie de succès».
Partager…

Données techniques

ID2197
Type de document (code)depeche
TitreDeux proches de Saddam Hussein ont été pendus
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication15 janvier 2007
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsExécution des deux co-accusés de Saddam Hussein en Irak
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefsexécution
ZonegéosIrak