Plan du site

Singapour pend deux Africains pour trafic de drogue

dépêche de presse du 26 janvier 2007 - Reuters
Thème :
SINGAPOUR (Reuters) - Singapour a procédé à la pendaison vendredi de deux hommes africains reconnus coupables de trafic de drogue, le Premier ministre de la cité-Etat étant, au nom des intérêts du pays, resté sourd aux différents appels à la clémence.

Avec 4,4 millions d'habitants, Singapour, qui a pendu plus de 420 personnes depuis 1991, affiche le taux d'exécution par habitant le plus élevé au monde, selon Amnesty International.

Iwuchukwu Amara Tochi, un Nigérian de 21 ans et Okeke Nelson Malachy, un apatride de 35 ans, ont été pendus aux environs de six heures du matin (22h00 GMT) à la prison Changi, a dit à Reuters Stanley Seah, directeur adjoint du Bureau central des stupéfiants de Singapour.

Tochi avait été arrêté à l'aéroport Changi de Singapour en novembre 2004 en possession 727 grammes d'héroïne - une marchandise estimée à près d'un million de dollars. Malachy avait été arrêté plus tard après avoir été identifié comme le destinataire des stupéfiants.

"La famille de M.Tochi ne sera sûrement pas prête à comprendre les raisons que nous ont poussé à agir ainsi, mais il est de notre devoir de protéger les intérêts des Singapouriens, de protéger leurs vies qui pourraient autrement être mises en péril par les cartels de drogue", a déclaré Lee Hsien Loong, Premier ministre de Singapour.

Il s'exprimait dans une lettre envoyée au président du Nigeria Olusegun Obasanjo, qui avait demandé au gouvernement de Singapour d'accorder un sursis à Tochi.

Selon Singapore Anti-Death Penalty Campaign, une association contre la peine de mort, l'homme était un bon joueur de football dans son pays.

Lee a ajouté que la quantité d'héroïne transportée par Tochi correspondait à 48.000 doses, soit "de quoi détruire beaucoup de vies et de familles".

A Genève, l'enquêteur spécial des Nations-Unies chargé des exécutions extrajudiciaires, sommaire ou arbitraires a déclaré jeudi que Singapour violerait les standards légaux internationaux régissant l'utilisation de la peine de mort si elle procédait à la pendaison.

Toute personne transportant plus de 15 grammes d'héroïne sur le territoire de Singapour est passible de peine de mort, la cité-Etat ayant mis une place un des arsenaux législatifs contre les drogues les plus sévères au monde.
Partager…

Données techniques

ID2220
Type de document (code)depeche
TitreSingapour pend deux Africains pour trafic de drogue
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication26 janvier 2007
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsReuters (auteur)
Condamnés
Mots-clefsdrogue + exécution + réactions internationales + ressortissant étranger
ZonegéosNigéria + Singapour