Plan du site

Le gouvernement nigerian promet d'empêcher les lapidations

dépêche de presse du 29 octobre 2002 - Associated Press - AP
Pays :
Thème :
LAGOS (AP) - Le gouvernement nigerian s'est engagé mardi à empêcher les tribunaux islamique du nord du pays d'infliger des peines aussi sévères que la lapidation, l'amputation ou les coups de fouet. Ces peines prévues par la charia (loi islamique) ont provoqué des protestations internationales et notamment de nombreux appels au boycott de la cérémonie de Miss Monde prévue le 7 décembre à Abuja.

Cette assurance donnée par le ministre des Affaires étrangères Dubem Onyia est la plus ferme jamais donnée par le pouvoir central depuis que des tribunaux islamiques ont récemment condamné quatre personnes à être exécutées par lapidation pour adultère ou viol. "Personne ne sera lapidé en vertu de la charia. Personne", a assuré M. Onyia lors d'une conférence de presse.

Le cas le plus médiatisé est celui d'Amina Lawal, une mère célibataire de 31 ans condamnée à mort en mars dernier pour adultère. Alors qu'elle attend son procès en appel, M. Onyia a estimé qu'"aucun tribunal fédéral ne confirmera ce jugement" en rappelant que la Constitution prévoyait la peine capitale, mais pas des peines aussi critiquées que la lapidation à mort ou l'amputation.
Partager…

Données techniques

ID223
Type de document (code)depeche
TitreLe gouvernement nigerian promet d'empêcher les lapidations
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication29 octobre 2002
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAssociated Press - AP (auteur)
CondamnésAmina Lawal
Mots-clefscharia + lapidation
ZonegéosNigéria