Plan du site

Algérie: trois islamistes condamnés à mort par contumace

dépêche de presse du 25 mars 2007 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Thème :
Trois islamistes jugés pour "appartenance à un groupe terroriste armé" et "homicide volontaire" ont été condamnés à mort par contumace samedi soir par le tribunal criminel de Boumerdès, à 50 km à l'est d'Alger, a annoncé dimanche l'agence de presse APS.

Ces islamistes sont accusés d'"appartenance à un groupe terroriste armé, vol à main armée et homicide volontaire avec préméditation et guet-apens", a précisé cette source.

Bentitraoui Omar, dit "Abou Yahia", T. Mohamed, et O. Sofiane, originaires de Boumerdes, ont été jugés notamment pour l'assassinat en 2004 d'un civil dans la ville voisine de Corso.

Le tribunal criminel de Boumerdès avait déjà condamné par contumace ces islamistes à la peine capitale, le 18 mars, dans une autre affaire, pour les les mêmes chefs d'inculpation, selon APS.

Selon l'instruction, ces islamistes ont commis de "nombreux actes terroristes durant ces dernières années dans plusieurs régions du centre du pays".

Cinq autres islamistes ont été condamnés, également par contumace, à la réclusion à perpétuité pour "adhésion à un groupe terroriste armé et vol à l'aide d'une arme".

Depuis le ralliement du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) à Al-Qaïda, les autorités judiciaires ont repris les procès en souffrance d'islamistes en fuite ou en détention.

L'émir (chef) du GSPC, Abdelmalek Droukdal, alias Abou Mossaab Abdelouadoud, a été ainsi condamné à mort par contumace le 22 mars par le tribunal criminel de Tizi Ouzou (Kabylie, est d'Alger), pour constitution de groupe armé, destruction de biens publics à l'aide d'explosifs et tentatives de vol, selon la presse.

Le GSPC, qui a fait allégeance à Al-Qaïda, s'appelle désormais Branche armée d'Al-Qaïda au Maghreb islamique.

Le même jour, douze islamistes armés en fuite ont été condamnés à mort par le tribunal criminel de Skikda (est algérien) pour appartenance à des groupes terroristes, selon le quotidien El Khabar.

De son côté, le tribunal criminel d'Alger a condamné le 21 mars deux islamistes armés en fuite à 20 ans de prison ferme par contumace pour appartenance à une organisation terroriste armée, atteinte à la sécurité de l'Etat et aux biens d'autrui et détention d'armes et d'explosifs.

Le tribunal criminel d'Alger doit appeler dans les prochains jours plusieurs affaires liées au terrorisme dont les accusés sont en fuite.
Partager…

Données techniques

ID2322
Type de document (code)depeche
TitreAlgérie: trois islamistes condamnés à mort par contumace
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication25 mars 2007
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + contumace + terrorisme
ZonegéosAlgérie