Plan du site

Douze Iraniens pendus dimanche pour divers crimes

dépêche de presse du 22 juillet 2007 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Thème :
TEHERAN - Douze Iraniens ont été pendus dimanche matin à Téhéran pour vol, meurtre, viol, enlèvement ou encore trafic de drogue, a déclaré le procureur général de Téhéran à l'Agence centrale d'information qui dépend de la télévision d'Etat.

Le procureur Saïd Mortazavi a précisé que ces personnes ont été pendues notamment pour "plusieurs enlèvements, des dizaines de viols et le commerce et la vente de centaines de kilos de drogue".

La télévision iranienne a diffusé des images et des interviews chocs des douze condamnés juste avant leur pendaison qui a eu lieu à la prison d'Evine dans le nord de Téhéran. Ils avaient les mains attachées dans le dos.

"Qu'avez-vous à dire maintenant que vous êtes en train d'être puni pour vos crimes", a demandé un journaliste de la télévision iranienne à l'un des condamnés avant qu'il soit pendu pour vol et meurtre.

"Je dis aux gens de ne pas faire ce que j'ai fait. Même s'ils pensent qu'ils ont réussi sur le coup, un jour ils devront en payer le prix", a répondu l'homme.

"Lorsque vous enleviez ces pauvres filles pensiez-vous que vous alliez être un jour ici ?", demande le journaliste à un autre accusé qui se contente de répondre : "Non".

Les images montrent aussi certains des condamnés dans les couloirs de la prison d'Evine et trois cordes de couleur bleue qui ont été utilisées pour leur pendaison.

Le procureur général de Téhéran a qualifié de "Arazel Obash" les personnes exécutées, ce qui signifie en persan "voyous et canailles".

Quatre autres personnes ont été pendues la semaine dernière à Téhéran pour trafic de drogue, a ajouté le procureur cité par l'Agence centrale d'information.

Depuis le début de l'année, au moins 137 personnes ont été exécutées, pour la plupart par pendaison, selon un décompte effectué par l'AFP à partir d'informations de presse et de témoignages.

"La peine de mort a été demandée pour 17 autres criminels pour viol, enlèvement et trafic de drogue et leurs dossiers ont été envoyés au tribunal pénal de Téhéran pour une décision finale", a précisé le procureur.

Le 10 juillet, le porte-parole de la justice, Alireza Jamshidi, avait annoncé que vingt "voyous" allaient être exécutés pour viols à répétition et violences. La lapidation d'un homme pour adultère dans le nord-ouest du pays avait également été révélée à cette occasion.

La trahison, l'espionnage, le meurtre, l'attaque à main armée, le trafic de drogue, le viol, la sodomie, l'adultère, la prostitution et l'apostasie sont passibles de la peine de mort en Iran.

La justice iranienne a multiplié les exécutions depuis quelques mois, alors que la criminalité, notamment les enlèvements, les viols et le trafic de drogue, a fortement augmenté ces dernières années.

Au moins 177 personnes avaient été exécutées en 2006, selon Amnesty International qui précise que l'Iran est avec la Chine et le Pakistan l'un des trois pays qui a le plus recours à la peine de mort dans le monde.
Partager…

Données techniques

ID2377
Type de document (code)depeche
TitreDouze Iraniens pendus dimanche pour divers crimes
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication22 juillet 2007
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefsdrogue + exécution
ZonegéosIran