Plan du site

Déclaration de la Présidence de l'UE sur les sentences de lapidation de Monsieur Jafar Kihani et de Madame Mokarrameh Ebrahimi

déclaration du 10 juillet 2007 - Union européenne
Pays :
Déclaration PESC

La Présidence de l'Union Européenne considère ces sentences et les respectives exécutions une violation de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme et du Pacte International sur les Droits Civils et Politiques, que la République Islamique de l'Islam a signé et ratifié. Ces sentences violent encore le moratoire institué par l'Iran, concernant des exécutions par lapidation, en vigueur depuis 2002.

La Présidence de l'Union Européenne rappelle que l'Iran a approuvé la Déclaration sur la Protection de toutes les Personnes Contre la Torture et autres Peines ou Traitements Cruels, Inhumains ou Dégradants, adoptée par l'Assemblée Générale des Nations Unies, à travers la résolution 3452 (XXX) du 9 décembre 1975, pour que la République Islamique de l'Iran agisse conformément aux engagements.

Les États Membres de l'UE sont profondément inquiétés avec l'éventualité de l'exécution de Madame Mokarrameh Ebrahimi et appellent les autorités iraniennes pour qu'ils respectent les engagements internationaux et nationaux et n'exécutent pas la sentence.

La Présidence fait appel à la République Islamique de l'Iran pour ratifier urgemment la Convention Contre la Torture et autres Peines ou Traitements Cruels, Inhumains ou Dégradants.
Partager…

Données techniques

ID2416
Type de document (code)
TitreDéclaration de la Présidence de l'UE sur les sentences de lapidation de Monsieur Jafar Kihani et de Madame Mokarrameh Ebrahimi
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication10 juillet 2007
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsLapidation d'un condamné à mort pour adultère en Iran
OrganisationsUnion européenne (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + lapidation + traité
ZonegéosIran