Plan du site

Déclaration de Terry Davis, Secrétaire Général du Conseil de l'Europe, au sujet de l'arrêt de la Cour suprême de Libye concernant les cinq infirmières et le médecin bulgares

498(2007)
communiqué de presse du 11 juillet 2007 - Conseil de l'Europe
Pays :
Strasbourg, 11.07.2007 – Le Secrétaire Général du Conseil de l'Europe, Terry Davis, a fait aujourd'hui la déclaration suivante :

«  Je suis déçu par l'annonce de l'arrêt de la Cour suprême de Libye, qui a confirmé la peine de mort prononcée contre les cinq infirmières et le médecin bulgares. Cette décision est contraire à la Convention européenne des droits de l'homme et au soutien de plus en plus large manifesté bien au-delà de l'Europe en faveur de l'abolition de la peine de mort. La peine capitale ne peut d'aucune manière contribuer à améliorer l'état des enfants qui souffrent, dont les droits fondamentaux sont tout aussi importants que ceux des accusés.

Je crois savoir à la lecture de la presse que le Haut Conseil judiciaire de Libye pourrait bientôt être saisi de l'affaire. J'invite donc vivement cette instance à reconsidérer la décision prise aujourd'hui. L'abolition de la peine de mort représente aujourd'hui pour l'humanité ce qu'était l'abolition de l'esclavage il y a 200 ans. »
Partager…

Données techniques

ID2419
Type de document (code)communique
TitreDéclaration de Terry Davis, Secrétaire Général du Conseil de l'Europe, au sujet de l'arrêt de la Cour suprême de Libye concernant les cinq infirmières et le médecin bulgares
Description(non défini)
Référence498(2007)
Date de publication11 juillet 2007
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsLibye : confirmation des peines de mort des infirmières bulgares et du médecin palestinien
OrganisationsConseil de l'Europe (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + procès + réactions internationales + ressortissant étranger
ZonegéosBulgarie + Libye