Plan du site

Les infirmières et le médecin bulgares, victimes d'une parodie de justice en Libye

497(2007)
communiqué de presse du 11 juillet 2007 - Conseil de l'Europe
Pays :
Strasbourg, 11.07.2007 - René van der Linden, Président de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), s'est dit "scandalisé" par l'arrêt de la Cour suprême de Libye, qui a confirmé les condamnations à mort des infirmières et du médecin bulgares. "Je condamne fermement ce déni de justice manifeste, qui découle de procédures judiciaires iniques, accompagnées du recours à la torture et à la menace d'une exécution pour obtenir des "aveux". Ce recours était la dernière possibilité donnée aux tribunaux de reconnaître l'innocence des prévenus", a déclaré René van der Linden.

Rappelant aussi qu'il faut refuser la peine de mort en toutes circonstances, le Président a souligné que "la décision du Haut conseil judiciaire reste désormais la dernière chance d'obtenir la libération des infirmières et du médecin." Il a appelé la communauté internationale à unir ses forces pour « renverser ce verdict scandaleux et effacer cette terrible parodie de justice ».

Il a ajouté qu'il faut s'occuper d'urgence de la tragédie humanitaire des enfants libyens contaminés par le VIH/SIDA en leur offrant une assistance et un traitement médicaux appropriés, et rappelé le soutien de l'Assemblée à l'action de la communauté internationale à cette fin.
Partager…

Données techniques

ID2420
Type de document (code)communique
TitreLes infirmières et le médecin bulgares, victimes d'une parodie de justice en Libye
Description(non défini)
Référence497(2007)
Date de publication11 juillet 2007
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsLibye : confirmation des peines de mort des infirmières bulgares et du médecin palestinien
OrganisationsConseil de l'Europe (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + procès + réactions internationales + ressortissant étranger
ZonegéosBulgarie + Libye