Plan du site

Treizième protocole à la Convention de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales

réponse à une question à l'Assemblée nationale (France) du 4 novembre 2002 - Ministère des Affaires Etrangères français - France
Pays :
Réponse du Ministre des Affaires étrangères, M. Dominiques de Villepin, à une question écrite à l'Assemblée nationale

(Paris - Journal officiel, 4 novembre 2002)
La France, qui a aboli la peine de mort depuis plus de vingt ans, manifeste régulièrement l'importance qu'elle attache à cette question au sein de la communauté internationale. La disparition totale et inconditionnelle de la peine capitale de l'arsenal répressif de tous les Etats du monde est l'objectif que poursuit notre pays, tant par son action propre que dans le cadre des initiatives prises par les Quinze.

Le 3 mai dernier, à Vilnius, lors de la 110ème session ministérielle du Conseil de l'Europe, la France a signé le protocole n°13 à la Convention de sauvegarde des Droits de l'Homme et des libertés fondamentales, relatif à l'abolition de la peine de mort en toutes circonstances. Ce texte important complète le protocole n°6, auquel la France est déjà partie, en ce sens qu'il interdit d'apporter la moindre dérogation à l'abolition de la peine de mort, même en cas de guerre ou en cas d'autre danger public menaçant la vie de la nation. Le gouvernement souhaite qu'il soit procédé rapidement à la ratification de cet instrument.

De même, le gouvernement est déterminé à permettre l'adhésion de la France au deuxième protocole facultatif au pacte international relatif aux droits civils et politiques, visant à abolir la peine de mort, adopté et proclamé par l'Assemblée générale des Nations unies le 15 décembre 1989. Les projets de lois tendant à autoriser, d'une part, la ratification du protocole n°13 à la Convention de sauvegarde des Droits de l'Homme et des libertés fondamentales, relatif à l'abolition de la peine de mort en toutes circonstances, et, d'autre part, l'adhésion au deuxième protocole facultatif au pacte international relatif aux droits civils et politiques, visant à abolir la peine de mort, sont actuellement en cours d'élaboration. Ces deux textes seront prochainement transmis pour avis au Conseil d'Etat, qui examinera à cette occasion l'ensemble des questions juridiques pertinentes, notamment d'ordre constitutionnel. Le gouvernement souhaite qu'ils soient ensuite soumis au Parlement dans les meilleurs délais.
Partager…

Données techniques

ID248
Type de document (code)
TitreTreizième protocole à la Convention de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication4 novembre 2002
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielleFrance
Documents parents
OrganisationsMinistère des Affaires Etrangères français (auteur)
Condamnés
Mots-clefsratification + traité
ZonegéosFrance