Plan du site

Baisse du nombre de pays pratiquant la peine capitale, augmentation du nombre d'exécutions

dépêche de presse du 30 août 2007 - Associated Press - AP
Pays :
Alors que de plus en plus de pays renoncent à la peine de mort, on note dans le même temps une augmentation du nombre d'exécutions d'une année sur l'autre. En 2006, on en dénombrait 5.628, a rapporté jeudi l'Association de lutte contre la peine de mort "Hands Off Cain".

A elle-seule, la Chine a procédé à 5.000 exécutions.

L'association basée à Rome a affirmé dans son rapport annuel que cette hausse globale résultait du fait que davantage de pays pratiquant la peine capitale y avaient eu recours en 2006.

L'association note cependant que la tendance progressive à la généralisation de l'abolition de la peine de mort se poursuivait: En 2006, elle était légale dans 51 pays, contre 54 en 2005. Mais 27 pays y ont eu recours en 2006, contre 24 en 2005, selon "Hands Off Cain".

Résultat: le nombre d'exécutions a augmenté, à 5.628 en 2006, contre 5.494 en 2005 et 5.530 en 2004.

En tout, 146 pays et territoires ont renoncé à la peine capitale, soit par l'abolition soit par un moratoire.

Le rapport souligne que la Chine est restée au premier plan en nombre d'exécutions: au moins 5.000 exécutions ayant été rendues publiques. Des informations non vérifiées font même état de 8.000 exécutions.

L'Iran arrive en deuxième position. Selon "Hands Off Cain", le nombre de mises à mort a doublé en 2006, avec au moins 215 personnes exécutées, peut-être davantage- contre 113 en 2005.

Au Pakistan aussi, ce sont au moins 82 personnes qui ont été exécutées en 2006 contre 42 l'année précédente.

L'Iran et le Pakistan ont exécuté des mineurs, violant ainsi la Convention de l'ONU sur les droits de l'enfant, ajoute "Hands Off Cain".

Les Etats-Unis demeurent le seul pays sur le continent américain à avoir exécuté une sentence de mort en 2006: 53 personnes y ont été exécutées en 2006, contre 60 en 2005 et 59 en 2004.

"Hands Off Cain" a remis jeudi une récompense spéciale au président du Rwanda Paul Kagame pour son rôle joué dans l'abolition de la peine de mort dans son pays. En 2006, Kigali a approuvé un décret abolissant la peine capitale, et ce notamment à encourager les extraditions vers le Rwanda de suspects du génocide de 1994.

Le Rwanda a également été le co-sponsor d'une résolution de l'Assemblée générale de l'ONU appelant à un moratoire mondial sur les exécutions.

"Hands Off Cain" estime que la résolution de l'ONU, qui a échoué les années précédentes, a désormais suffisamment de soutien pour passer. AP

Sur le net : http://www.handsoffcain.info
Partager…

Données techniques

ID2493
Type de document (code)depeche
TitreBaisse du nombre de pays pratiquant la peine capitale, augmentation du nombre d'exécutions
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication30 août 2007
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAssociated Press - AP (auteur), Hands off Cain
Condamnés
Mots-clefsabolition + exécution + ONG
ZonegéosChine + Monde + Rwanda