Plan du site

RDC : l'ONU préoccupée par les zones d'ombres dans le procès sur l'assassinat de Serge Maheshe

communiqué de presse du 31 août 2007 - Organisation des Nations Unies
31 août 2007 – La Mission des Nations Unies en République Démocratique du Congo (MONUC) s'est dite « très préoccupée » par le verdict du Tribunal militaire garnison de Bukavu, qui a condamné à la peine capitale les présumés auteurs et commanditaires de l'assassinat de Serge Maheshe, secrétaire de rédaction de Radio Okapi, le 13 juin dernier.

« La MONUC rappelle que les garanties des Nations Unies pour la protection des personnes passibles de la peine de mort, approuvées par le Conseil Economique et Social dans sa Résolution 1984/50 du 25 mai 1984, exigent que la culpabilité de la personne accusée d'un crime repose sur des preuves claires et convaincantes ne laissant place à aucune autre interprétation des faits », a déclaré la Mission dans un communiqué publié aujourd'hui à Kinshasa.

« Cette condamnation doit être le fruit d'une procédure juridique offrant toutes les garanties possibles pour assurer un procès équitable », a-t-elle ajouté.

Après avoir suivi de près le déroulement du procès, la MONUC a estimé que le Tribunal militaire garnison de Bukavu n'avait pas été en mesure d'appuyer son opinion sur un rapport d'autopsie et sur une expertise balistique. Le Tribunal avait constaté que les aveux des principaux accusés contenaient des contradictions, et que certaines allégations faites par ceux-ci n'avaient pas été corroborées. Il avait même souligné que des zones d'ombre subsistaient.

Alors qu'il a été fait appel du verdict, la MONUC « recommande que toutes les garanties d'un procès juste et équitable soient respectées et que tous les éléments de preuves soient exploités ».

Par ailleurs, elle « réaffirme sa disponibilité à fournir aux autorités judiciaires toute l'assistance technique et logistique nécessaire, dans le cadre de son mandat et de ses capacités opérationnelles ».

Serge Maheshe avait été assassiné dans la rue par deux hommes en civil non identifiés, au moment où il s'apprêtait à monter dans un véhicule clairement marqué du sigle des Nations unies. Les deux hommes étaient parvenus à prendre la fuite (dépêche du 14.06.2007).

Au sein de Radio Okapi, la radio créée par la Fondation Hirondelle de Lausanne et la MONUC, Serge Maheshe était à la fois journaliste, secrétaire de rédaction et Chef d'antenne.

Documents liés

Partager…

Données techniques

ID2494
Type de document (code)communique
TitreRDC : l'ONU préoccupée par les zones d'ombres dans le procès sur l'assassinat de Serge Maheshe
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication31 août 2007
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsOrganisation des Nations Unies (auteur), Conseil économique et social de l'ONU
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + procès
ZonegéosRépublique démocratique du Congo