Plan du site

Iran: treize condamnés à mort pendus

dépêche de presse du 2 janvier 2008 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Thème :
Treize Iraniens, dont une mère de famille, ont été pendus mercredi en Iran pour des crimes allant du trafic de drogue au meurtre, alors que l'année 2007 s'est achevée sur un record d'exécutions par rapport à la précédente.

La prison d'Evine, dans le nord de Téhéran, a servi à pendre huit condamnés dont une femme, Raheleh Zamani, 27 ans, selon l'agence Isca, dépendant de l'Université Azad.

Mme Zamani avait obtenu un sursis à son exécution, prévue initialement le 19 décembre. Elle avait été reconnue coupable du meurtre de son mari, qui la trompait avec une autre femme selon le quotidien Etemad.

Un dénommé Alireza avait tué trois femmes, Khadi A. (24 ans) avait poignardé un ami, Akbar M. avait tué un homme avec une arme à feu, Mehdi A. avait tué un proche avec un bâton, Sadreddin Kh. (28 ans) avait tué un homme avec une barre de fer pour une question d'argent, Said M. (27 ans) avait tué un ami dans une bagarre de rue et Hamid S. (27 ans) avait tué son frère.

Mme Zamani, mère d'une fille de cinq ans et d'un garçon de trois ans, avait surpris à son domicile son mari avec une autre femme en avril 2005. L'époux l'avait chassée du domicile familial, mais le couple s'était ensuite violemment disputé dans la soirée. La femme avait tué son mari avec une barre de fer, avant de découper son corps pour en dissimuler les morceaux.

Selon Etemad, la condamnée avait adressé une lettre à la famille de son époux pour demander son pardon, en vain.

Par ailleurs, trois hommes reconnus coupables de trafic de drogue ont été pendus mercredi dans la ville iranienne de Qom (centre) et deux autres dans celle de Zahedan (sud-est), a rapporté l'agence officielle Irna.

Safarali Nazari Ashkar, 36 ans, Sohbatollah Malaki, 39 ans et Habib Oliaei, avaient été reconnus coupables du trafic de respectivement 455, 170 et 590 grammes d'héroïne.

"En appliquant la loi de Dieu, nous renforçons la sécurité au sein de la société et nous envoyons le message que Qom n'est pas un abri pour ceux qui violent la loi", a dit un responsable local de la Justice, Hoda Torchizi, cité par l'agence.

Deux autres hommes, dont l'identité n'a pas été révélée, ont été pendus à Zahedan pour avoir transporté 5,25 kilos d'héroïne.

La loi iranienne prévoit la peine de mort pour toute personne détenant plus de 30 grammes d'héroïne ou plus de cinq kilos d'opium.

Les autorités iraniennes ont lancé l'an dernier une campagne visant à "améliorer la sécurité" dans le pays, dont l'un des effets a été une sévérité accrue de la Justice pour délivrer la peine capitale.

Au moins 297 personnes ont été pendues en 2007, selon un décompte effectué par l'AFP à partir d'informations de presse et de témoignages, contre 177 en 2006, selon Amnesty International.

Les exécutions de mercredi sont les premières enregistrées pour l'année 2008.

La trahison, l'espionnage, le meurtre, l'attaque à main armée, le trafic de drogue, le viol, la pédérastie, l'adultère, la prostitution et l'apostasie sont passibles de la peine capitale en Iran.
Partager…

Données techniques

ID2690
Type de document (code)depeche
TitreIran: treize condamnés à mort pendus
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication2 janvier 2008
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefsdrogue + exécution + femme
ZonegéosIran