Plan du site

Objet: Loi de la charia dans les pays musulmans

question parlementaire (parlement européen) du 28 août 2002 - Union européenne
Thème :
QUESTION ÉCRITE E-2496/02

posée par Mogens Camre (UEN) à la Commission


Le 19 août 2002, une jeune femme, Amina Lawal, a été condamnée à mort par lapidation par un tribunal dans le Nord du Nigeria. Son "crime" était d'avoir eu une relation avec un homme avec lequel elle n'est pas mariée.

Il ne s'agit pas d'un cas isolé ni d'une situation limitée au Nigeria. La condamnation à mort de jeunes femmes par lapidation est une situation courante dans les pays musulmans qui pratiquent la loi de la charia. Il y a eu des cas semblables au Nigeria, au Pakistan, en Arabie Saoudite et dans un certain nombre d'autres pays musulmans.

La lapidation de jeunes femmes pour infidélité et relations hors mariage est condamnée par toutes les personnes raisonnables. Des associations de défense des droits de la femme, des organisations d'immigrants, Amnesty International ainsi que d'autres organisations ont donc condamné la sentence prononcée au Nigeria.

La Communauté internationale a l'obligation de réagir si elle veut mettre un terme à ces actes de cruauté barbares.

La Commission peut-elle indiquer comment elle entend réagir dans le cas précis d'Amina Lawal? Peut-elle en outre indiquer quels pays appliquent la charia et quel est annuellement le nombre de cas de lapidation de femmes dans chacun des pays appliquant la charia?
Partager…

Données techniques

ID273
Type de document (code)
TitreObjet: Loi de la charia dans les pays musulmans
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication28 août 2002
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsUnion européenne (auteur)
CondamnésAmina Lawal
Mots-clefscharia + femme + lapidation
ZonegéosArabie Saoudite + Nigéria + Pakistan