Plan du site

La cour suprême du Nebraska juge la chaise électrique anticonstitutionnelle

dépêche de presse du 8 février 2008 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
La cour suprême du Nebraska (centre) a déclaré vendredi que la chaise électrique, la seule méthode d'exécution en vigueur dans cet Etat, était contraire à la dignité humaine et donc anticonstitutionnelle.

Saisie par Raymond Mata, un prisonnier condamné à mort en 2000 pour le meurtre sordide d'un petit garçon de 3 ans, la cour a confirmé à l'unanimité sa condamnation, tout en interdisant par 6 voix contre 1 qu'il soit exécuté sur la chaise électrique.

"L'électrocution et son histoire prouvée de corps brûlés et carbonisés n'est pas compatible avec les concepts à la fois de l'évolution des critères de décence et de la dignité humaine", conclut la cour après avoir examiné dans le détail les récits de multiples exécutions cauchemardesques.

La chaise électrique "a prouvé qu'elle était un dinosaure qui a plus sa place dans le laboratoire du baron Frankenstein que dans la chambre d'exécution" d'une prison gouvernementale, ajoute-t-elle en citant un juge de Floride.

Les autorités du Nebraska avaient demandé à la cour de rejeter la requête de M. Mata, assurant que sur la chaise électrique, le décès était instantané, et que si jamais il ne l'était pas, la décharge rendait de toute manière le condamné inconscient au bout de 15 à 30 secondes.

Pour la cour, ces arguments reposent sur "un mythe", compte tenu des nombreux exemples de condamnés encore vivants et parfois même conscients après plusieurs décharges.

De plus, les 15 à 30 secondes avant que le condamné ne perde conscience "ne s'écoulent pas en un clin d'oeil quand un être humain est électriquement en feu (... Tolérer ce délai) est comme arguer que brûler un condamné sur le bûcher serait acceptable si l'on pouvait être sûr que l'inhalation des fumées le rende inconscient dans les 15 à 30 secondes", martèle la cour.

Le Nebraska est le seul Etat américain à ne pas avoir adopté l'injection mortelle, mais la chaise électrique reste active dans de nombreux autres Etats, si les condamnés eux-mêmes la choisissent, ce qui s'est produit 5 fois depuis 2002.

Cependant, même si plus des deux-tiers des Américains restent favorables à la peine de mort, l'injection mortelle elle-même est contestée. La Cour suprême du pays doit se prononcer dans quelques mois sur sa légalité, et en attendant, aucune exécution n'a eu lieu depuis le 25 septembre.
Partager…

Données techniques

ID2747
Type de document (code)depeche
TitreLa cour suprême du Nebraska juge la chaise électrique anticonstitutionnelle
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication8 février 2008
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsLe Nebraska remplace la chaise électrique par l'injection létale, L'exécution par chaise électrique est déclarée inconstitutionnelle au Nebraska (Etats-Unis)
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefsconstitution + jurisprudence + méthode d'exécution
ZonegéosEtats-Unis + Nebraska