Plan du site

Les procédures s'accélèrent devant les tribunaux spéciaux de Guantanamo

dépêche de presse du 9 février 2008 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Thèmes :
WASHINGTON (AFP) — Les procédures semblent s'accélérer devant les tribunaux militaires d'exception de Guantanamo, alors que deux nouveaux détenus ont été inculpés vendredi et que le New York Times annonce samedi la comparution prochaine de six hommes soupçonnés d'être directement liés au 11-Septembre.

Selon le quotidien, qui cite un responsable informé de l'affaire, la procédure engagée contre Khaled Cheik Mohammed, le cerveau présumé des attentats qui ont fait près de 3.000 morts en 2001, et contre cinq autres suspects, est dans sa phase finale avant une inculpation.

Les procureurs militaires concentrent leur travail sur ces suspects afin de renforcer la crédibilité des tribunaux d'exception avant que le président George W. Bush ne quitte ses fonctions en janvier 2009, assure le journal.

"L'idée était que le 11-Septembre est le coeur et l'âme du système. L'idée était: c'est là qu'il faut aller", a expliqué le responsable au New York Times, précisant que le gouvernement n'a pas encore décidé s'il allait réclamer la peine de mort contre certains détenus.

Instaurés il y a plus de 6 ans par le président Bush pour juger les prisonniers de la "guerre contre le terrorisme", invalidés par la Cour suprême mais rétablis par le Congrès, les tribunaux militaires d'exception sont si contestés qu'aucun réel procès n'a encore eu lieu.

Khaled Cheik Mohammed a affirmé l'année dernière lors d'une audience administrative avoir organisé une trentaine d'attentats ou de projets d'attentats, notamment ceux du 11-Septembre. Mais même s'il est inculpé dans les prochaines semaines, un éventuel procès ne s'ouvrira pas avant des mois.

De plus, l'administration a reconnu cette semaine l'avoir soumis à des techniques d'interrogatoires considérées par certains comme de la torture, ce qui pourrait compliquer encore un peu plus la procédure.

En attendant de faire comparaître ses détenus les plus célèbres, le Pentagone a annoncé vendredi l'inculpation de deux hommes soupçonnés d'avoir travaillé pour Oussama Ben Laden.

Ali Hamza Ahmed Sulayman al-Bahlul, un Yéménite, et Ibrahim Ahmed Mahmoud al-Qosi, un Soudanais, sont accusés d'avoir été chauffeurs et garde du corps du responsable d'Al-Qaïda. Selon le Pentagone, le premier a aussi préparé des vidéos de propagande, et le second a participé à la comptabilité de l'organisation terroriste.

Poursuivis pour complot en vue de commettre divers crimes de guerre, ils risquent la perpétuité.

Paradoxalement, ces deux hommes avaient été les premiers détenus de la base navale américaine à Cuba inculpés en février 2004. Mais cette procédure avait été annulée quand la Cour suprême, saisie par un autre chauffeur yéménite d'Oussama Ben Laden inculpé juste après eux, Salim Hamdan, avait invalidé la première version des tribunaux d'exception en juin 2006.

La plus haute juridiction du pays doit se prononcer dans les prochains mois sur un autre recours concernant les droit des prisonniers de Guantanamo, une affaire qui pourrait ouvrir la voie à une multitude de nouvelles plaintes contre les tribunaux d'exception actuels et retarder encore les procédures.

Pour l'instant, le premier détenu concerné est Omar Khadr, un Canadien accusé de soutien au terrorisme, dont le procès doit s'ouvrir début mai.

Mais ses avocats, soutenus notamment par le gouvernement français, ont demandé cette semaine l'annulation des poursuites contre lui au motif qu'il n'avait que 15 ans lors de son arrestation, et qu'il serait contraire au droit international de juger un enfant pour crimes de guerre.
Partager…

Données techniques

ID2752
Type de document (code)depeche
TitreLes procédures s'accélèrent devant les tribunaux spéciaux de Guantanamo
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication9 février 2008
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefsGuantánamo + juridictions militaires + procédure + terrorisme
ZonegéosEtats-Unis