Plan du site

Mme Robinson demande aux Etats-Unis de ne pas exécuter Sean Sellers

dépêche de presse du 3 février 1999 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
GENEVE, 3 fév (AFP) - Le Haut commissaire de l'ONU aux droits de l'homme Mary Robinson a demandé mercredi aux autorités américaines de ne pas exécuter un homme condamné à mort pour un triple crime commis à 16 ans et alors qu'il souffrait de troubles mentaux.

"J'appelle les autorités des Etats-Unis et de l'Etat d'Oklahoma à stopper l'éxécution de M. (Sean) Sellers. La mise à mort d'une ou plusieurs personnes ne peut servir à justifier la mise à mort d'une autre", a déclaré Mme Robinson dans un communiqué.

Sean Sellers, un Américain condamné à mort en 1986 pour trois meurtres, doit être exécuté jeudi. Aujourd'hui âgé de 29 ans, il a épuisé tous ses recours légaux.

Mme Robinson note qu'une exécution violerait une déclaration des Nations unies de 1984 prévoyant qu'une personne de moins de 18 ans au moment des faits ne puisse pas être condamnée à mort et que la sentence ne puisse être exécutée pour un malade mental.

La Convention des droits de l'enfant exclut aussi la peine de mort pour des personnes de moins de dix-huit ans au moment des faits reprochés. Mme Robinson souligne que les Etats-Unis, qui n'ont pas ratifié la convention, sont néanmoins tenus d'en respecter l'esprit puisqu'ils l'ont signée en 1995.

"L'exécution de M. Sellers irait, je crois, à l'encontre des principes internationaux reconnus et du désir exprimé par la communauté internationale de voir abolie la peine de mort", dit le Haut commissaire.

Sean Sellers avait tué un épicier en septembre 1985, puis sa mère et son beau-père en mars 1986. Il avait alors 16 ans, et selon ses défenseurs, souffrait de troubles multiples de la personnalité, au terme d'une enfance très perturbée.

Depuis, Sean Sellers a rencontré la religion et est devenu, selon ses défenseurs, un détenu modèle. Il serait le plus jeune meurtrier au moment des faits exécuté aux Etats-Unis depuis 40 ans.

Les Etats-Unis sont, selon Amnesty International, un des rares pays, avec l'Arabie saoudite, le Pakistan et le Yémen, à avoir exécuté ces dernières années des condamnés mineurs au moment de leur crime.

Actuellement, 70 hommes attendent dans les couloirs américains de la mort, condamnés pour des crimes commis alors qu'ils avaient 16 ou 17 ans, selon le Centre d'information sur la peine de mort, basé à Washington.
Partager…

Données techniques

ID2790
Type de document (code)depeche
TitreMme Robinson demande aux Etats-Unis de ne pas exécuter Sean Sellers
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication3 février 1999
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsExécution d'un mineur au moment des faits aux Etats-Unis
OrganisationsOrganisation des Nations Unies, Agence mondiale d'information - AFP (auteur)
CondamnésSean Sellers
Mots-clefsmineur
ZonegéosEtats-Unis + Oklahoma