Plan du site

Le Kenya veut abolir la peine de mort

dépêche de presse du 13 janvier 2003 - Associated Press - AP
Pays :
NAIROBI (AP) - Alors que les opposants à la peine capitale dans le monde saluent la décision prise par le gouverneur de l'Illinois, le nouveau gouvernement kényan a annoncé lundi qu'il espérait abolir la peine de mort d'ici six mois.

"Nous pensons que le droit humain fondamental à la vie doit être respecté, et aucun être humain ne devrait avoir l'autorité de prendre la vie d'un autre", a déclaré le nouveau ministre kényan de la Justice, Kiraitu Murungi, à l'Associated Press. "La peine capitale est un châtiment barbare."

M. Murungi a jugé "hautement probable" l'abolition de la peine de mort par le Parlement lors de l'adoption de la nouvelle Constitution du pays d'ici la fin juin. Le projet de Constitution contient un article qui abolit la peine de mort.

M. Murungi a été nommé ministre de la Justice par le nouveau président Mwai Kibaki après la victoire historique de l'opposition aux élections du 27 décembre.

Plus de 1.200 condamnés à mort sont actuellement détenus dans les prisons surpeuplées du Kenya, mais la peine de mort -par pendaison- n'a pas été appliquée dans ce pays depuis 1984.

Samedi, deux jours avant de quitter ses fonctions, le gouverneur de l'Illinois (nord-est des Etats-Unis) a décidé de commuer les peines de tous les condamnés à mort de l'Etat, une mesure qui bénéficie à 167 détenus.
Partager…

Données techniques

ID291
Type de document (code)depeche
TitreLe Kenya veut abolir la peine de mort
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication13 janvier 2003
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsLe Kénya envisage d'abolir la peine de mort
OrganisationsAssociated Press - AP (auteur)
Condamnés
Mots-clefsabolition
ZonegéosKenya