Plan du site

Le président Karzaï défend la peine de mort en Afghanistan

dépêche de presse du 21 avril 2008 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Kaboul - L'Afghanistan est «attaché» à la peine de mort, en vertu de la loi islamique et pour des raisons de sécurité nationale, a indiqué lundi le président afghan Hamid Karzaï, sollicité pour commuer une centaine de condamnations récentes à la peine capitale.

Quinze condamnés ont été fusillés en octobre dernier, la seconde vague d'exécution depuis que les talibans ont été chassés du pouvoir fin 2001 par une coalition internationale emmenée par les Américains et qui a soutenu la mise en place du gouvernement de M. Karzaï.

Une centaine de condamnés à mort attendent une décision du président.

«La charia (la loi islamique) est très claire sur ce point, le gouvernement et le peuple d'Afghanistan --sur la base de ces règles-- sont attachés (à la peine de mort) et s'y tiendront», a poursuivi M. Karzaï au cours d'une conférence de presse conjointe avec Javier Solana, le diplomate en chef de l'Union européenne, en visite d'une journée à Kaboul.

«Pour que la justice puisse remplir son rôle et contre ceux qui ont fait de nos enfants des martyrs, ont coupé leurs mains, leurs doigts, leurs oreilles, qui ont enlevé des gens et qui les ont tués, alors dans ces cas, la charia est claire», a-t-il martelé.

Les fondamentalistes musulmans talibans, qui multipliaient les exécutions publiques quand ils dirigeaient le pays de 1996 à 2001, mènent une insurrection sanglante depuis qu'ils ont été chassés du pouvoir fin 2001 par une coalition internationale emmenée par les États-Unis.
Partager…

Données techniques

ID2992
Type de document (code)depeche
TitreLe président Karzaï défend la peine de mort en Afghanistan
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication21 avril 2008
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsConfirmation d'une centaine de condamnations à mort en Afghanistan
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefscharia + président
ZonegéosAfghanistan