Plan du site

Un tueur cannibale et deux autres condamnés exécutés au Japon

dépêche de presse du 17 juin 2008 - Agence Télégraphique Suisse - ATS
Pays :
Le Japonais Tsutomu Miyazaki, condamné à mort pour l'assassinat de quatre fillettes et pour avoir bu le sang de deux d'entre elles dans les années 1980, a été pendu mardi à l'aube. Deux autres condamnés ont également été exécutés.

Miyazaki, 45 ans, avait été interpellé en juillet 1989 alors qu'il tentait de prendre des photos d'une petite fille dénudée. Il avait ensuite avoué avoir assassiné à Tokyo et dans les environs quatre petites Japonaises, âgées de 4 à 7 ans. Il avait reconnu des actes de cannibalisme sur deux dépouilles.

Condamné à mort en première instance et en appel, sa peine avait été définitivement confirmée par la Cour suprême en janvier 2006, malgré les appels à la clémence de ses avocats qui plaidaient la folie. Au cours de son procès, il avait clamé son désir de devenir célèbre et comparé le tribunal à "un gala de théâtre".

Son cas avait amené le Japon à s'interroger sur l'influence néfaste de certaines séries télévisées et bandes dessinées ultraviolentes.

Les autres condamnés exécutés mardi sont deux auteurs de meurtres, a précisé le ministère de la Justice. Le Japon est l'un des seuls pays industrialisés avec les Etats-Unis à appliquer encore la peine capitale.

Cette triple pendaison porte à 23 le nombre d'exécutions au Japon depuis le 25 décembre 2006 et la rupture d'un moratoire de facto de quinze mois, appliqué en raison des convictions abolitionnistes du ministre de la Justice de l'époque, Seiken Sugiura.
Partager…

Données techniques

ID3043
Type de document (code)depeche
TitreUn tueur cannibale et deux autres condamnés exécutés au Japon
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication17 juin 2008
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsAprès trois nouvelles exécutions au Japon, le premier ministre se prononce contre l'abolition de la peine capitale
OrganisationsAgence Télégraphique Suisse - ATS (auteur)
Condamnés
Mots-clefsexécution
ZonegéosJapon