Plan du site

Droits de l'homme : Birmanie, la Somalie, l'Iran (extrait)

communiqué de presse du 19 juin 2008 - Union européenne
Pays :
Thème :
Dans ses trois résolutions sur les droits de l'homme adoptées ce jeudi à Strasbourg, le Parlement européen critique le gouvernement birman pour le traitement infligé à son propre peuple, exprime son inquiétude face aux nombreuses victimes de la guerre civile en Somalie et condamne les exécutions de mineurs en Iran.

[...]

Les exécutions de mineurs en Iran

L'utilisation de la peine de mort en Iran, en particulier pour les mineurs, est condamnée dans une autre résolution du PE sur la détérioration de la situation des droits de l'homme dans ce pays. Les États membres de l'UE sont instamment priés de ne pas expulser en Iran des personnes qui pourraient s'y trouver en danger.

Si l'Iran et quelques autres pays continuent à exécuter des mineurs, ce pays a exécuté plus de délinquants juvéniles qu'aucun autre au monde et selon les rapports, plus de 100 personnes seraient en attente de leur exécution pour des crimes présumés commis alors qu'elles ont moins de 18 ans. Tel est le message d'une résolution adoptée à une large majorité.

Le Parlement dénonce fermement les condamnations à mort et les exécutions en Iran, en particulier celles prononcées ou infligées aux délinquants juvéniles et aux mineurs. Il souligne que les condamnations à mort de délinquants juvéniles sont une violation directe des obligations internationales de la République islamique d'Iran et des engagements signés par l'Iran.

Concernant les cas individuels, les députés condamnent dans les termes les plus forts l'exécution de Mohammad Hassanzadeh, âgé de moins de 18 ans lorsqu'il a été exécuté. Les autorités iraniennes sont instamment priées de renoncer à l'exécution de MM. Behnoud Shojaee, Mohammad Fedaei, Saeed Jazee, de Behnam Zaare et de tous les autres délinquants juvéniles condamnés à mort.

Les membres du Majlis, nouvellement élus, sont appelés à adopter rapidement la réforme attendue du code pénal iranien, dans le but, notamment, d'abolir la lapidation et les exécutions de délinquants mineurs, d'avancer sur la voie d'un moratoire sur la peine de mort et de mettre la législation iranienne en conformité avec les obligations internationales en matière de droits de l'homme. Les députés demandent également la dépénalisation des relations homosexuelles en Iran.

Enfin, la résolution presse les États membres de suspendre l'expulsion vers l'Iran de personnes menacées d'exécution ou de torture.

Documents liés

Partager…

Données techniques

ID3069
Type de document (code)communique
TitreDroits de l'homme : Birmanie, la Somalie, l'Iran
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication19 juin 2008
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsNouvelle exécution d'un jeune en Iran, Nouvelle exécution d'un condamné mineur au moment des faits en Iran, Résolution de l'Union européenne sur l'application de la peine de mort pour des mineurs en Iran
OrganisationsUnion européenne (auteur)
Condamnés
Mots-clefsexécution + expulsion + mineur + résolution
ZonegéosIran