Plan du site

Un condamné à mort soutient être trop corpulent pour être exécuté

dépêche de presse du 4 août 2008 - Associated Press - AP
Pays :
Thème :
Richard Cooey
Un condamné à mort aux Etats-Unis a soutenu être trop corpulent pour être exécuté, arguant que ses bourreaux auraient du mal à trouver ses veines et que son surplus de poids risquait de diminuer l'effet du poison.

L'avocat de Richard Cooey a fait valoir en cour fédérale que son client, à cinq pieds sept pouces et 267 livres, avait déjà des veines difficiles à repérer il y a cinq ans lorsqu'il a fait face pour une première fois à l'exécution et que le problème s'était aggravé depuis.

La poursuite, déposée vendredi en cour fédérale de l'Ohio, souligne également que des employés de la prison ont eu du mal à faire une analyse de sang au détenu pour des examens médicaux.

Cooey, âgé de 41 ans, est condamné à mort pour le viol et le meurtre de deux jeunes femmes en 1986. Son exécution est prévue le 14 octobre.

Son avocat a aussi prévenu qu'un médicament que Cooey prend contre la migraine pourrait affecter la procédure d'exécution.

Le Dr Mark Heath, un médecin consulté par la Défense, a fait valoir que le poids de Cooey, combiné à la résistance due à la prise de médicament, augmentait le risque qu'il ne puisse être anesthésié correctement.
Partager…

Données techniques

ID3177
Type de document (code)depeche
TitreUn condamné à mort soutient être trop corpulent pour être exécuté
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication4 août 2008
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAssociated Press - AP (auteur)
CondamnésRichard Cooey
Mots-clefsméthode d'exécution + procès
ZonegéosEtats-Unis + Ohio