Plan du site

L'Iran invité à faire plus d'efforts dans le domaine des droits de l'Homme

dépêche de presse du 21 octobre 2008 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
L'Iran a fait des progrès en matière législative en faveur des femmes et des minorités religieuses et ethniques mais il doit faire plus pour se conformer aux normes internationales relatives aux droits de l'Homme, affirme un rapport de l'ONU obtenu mardi.

Ce rapport, adressé par le secrétaire général Ban Ki-moon à l'Assemblée générale de l'ONU, mentionne "de nombreux domaines touchant les droits de l'Homme en République islamique d'Iran qui continuent d'être préoccupants", malgré "certaines mesures positives" prises par les autorités pour "réviser les lois discriminatoires et limiter des applications de la peine de mort."

Le chef de l'ONU exhorte Téhéran "à prendre en compte les préoccupations exprimées dans le rapport et à continuer à réviser les lois nationales, en particulier le nouveau code pénal et les lois relatives à la justice pour mineurs, afin de les mettre en conformité avec les normes internationales relatives aux droits de l'Homme et de prévenir les pratiques discriminatoires à l'égard des femmes, des minorités ethniques et religieuses et d'autres groupes minoritaires".

M. Ban salue par ailleurs les récentes mesures prises par l'Iran pour "examiner les possibilités de coopération sur les droits de l'Homme et la réforme de la justice avec l'ONU".

Au sujet des femmes, le rapport note que malgré des progrès dans les domaines de l'éducation et de la santé, le pays est "confronté à un certain nombre de défis en ce qui concerne l'égalité et le traitement équitable des deux sexes, de même que l'autonomisation des femmes".

"Les lois pénales et civiles contiennent des dispositions discriminatoires qu'il est urgent de modifier" et "la violence sexiste est également très répandue", souligne-t-il.

Notant que des préoccupations ont été exprimées "au sujet de la répression croissante visant le mouvement en faveur des droits des femmes au cours de l'année écoulée", le rapport indique que "l'activisme dans ce domaine est parfois présenté par le gouvernement iranien comme étant lié à des menaces extérieures contre la sécurité nationale".

A propos des minorités, le document fait état de préoccupations concernant "l'ampleur des limitations et restrictions à la liberté de religion et de conviction."

Il souligne le fait que "pour les adeptes de l'islam, se convertir est passible de peines" et que "les adeptes des trois autres religions reconnues (christianisme, judaïsme et zoroastrianisme) se heurtent à de sérieuses difficultés dans la jouissance de leurs droits".

Enfin, le rapport affirme que "la persistance de l'incidence élevée des exécutions demeure préoccupante, une forte augmentation de leur nombre ayant été signalée au cours des derniers mois, qui, d'après les autorités, s'inscrit dans le cadre des efforts de lutte contre le trafic de drogues".

Documents liés

Partager…

Données techniques

ID3327
Type de document (code)depeche
TitreL'Iran invité à faire plus d'efforts dans le domaine des droits de l'Homme
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication21 octobre 2008
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsOrganisation des Nations Unies, Agence mondiale d'information - AFP (auteur), Assemblée Générale de l'ONU, Secrétaire général des Nations Unies
Condamnés
Mots-clefsdrogue + rapport
ZonegéosIran