Plan du site

Dix personnes, dont une femme, exécutées en Iran

dépêche de presse du 24 décembre 2008 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Thème :
Dix personnes, dont une femme, reconnues coupables de meurtre et de trafic de drogue, ont été pendues mercredi en Iran, a rapporté l'agence Fars.

Neuf personnes ont été pendues à Téhéran pour meurtre et une dixième à Noshahr, dans le nord du pays, pour trafic de drogue.

Aucun détail n'a été fourni sur l'identité des condamnés pendus à la prison d'Evine de Téhéran.

En revanche, la presse de mercredi matin rapportait qu'une femme nommée Tayebeh et âgée de 30 ans, reconnue coupable d'avoir enterré vivante sa belle-fille de sept ans, devait être exécutée ce jour.

Lors du procès, cette femme avait reconnu avoir tué sa belle-fille, avant de revenir sur ses aveux, a rapporté le quotidien Etemad Melli.

Le corps de la fillette avait été retrouvé dans une tombe creusée dans un bois des environs de Téhéran.

Selon l'agence Fars, un Iranien, identifié comme F.C., a été pendu à Noshahr pour trafic de drogue.

Les associations de défense des droit de l'Homme ont dénoncé la multiplication des peines capitales en Iran.

Mais les responsables iraniens affirment que ces exécutions visent à faire baisser la criminalité dans le pays.

L'Iran avait commencé l'année 2008 avec l'exécution de 13 personnes, dont une femme, pour trafic de drogue et meurtre.

En juillet, 29 personnes reconnues coupables de viol, meurtre, vol à main armée et participation à des bandes de trafiquants de drogue avaient été exécutées en une seule journée à la prison d'Evine.

En novembre, dix personnes avaient été exécutées en un seul jour pour meurtre, toujours à Téhéran.

Ces dix dernières pendaisons portent à 244 le nombre de condamnés exécutés cette année en Iran, d'après un décompte établi par l'AFP.

Selon Amnesty International, 317 personnes ont été exécutées en 2007, ce qui plaçait la République islamique au deuxième rang des pays où la peine de mort est la plus appliquée, derrière la Chine.

Le meurtre, le viol, le vol à main armée, le trafic de drogue et l'adultère sont passibles de la peine de mort en Iran.
Partager…

Données techniques

ID3461
Type de document (code)depeche
TitreDix personnes, dont une femme, exécutées en Iran
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication24 décembre 2008
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefsdrogue + exécution + femme
ZonegéosIran