Plan du site

Un tribunal irakien condamne à la mort deux demi-frères de Saddam

dépêche de presse du 11 mars 2009 - Xinhua
Pays :
BAGDAD, 11 mars (Xinhua) -- La Haute cour pénale d'Irak a condamné mercredi deux des demi-frères de Saddam Hussein à la peine de mort pour leur rôle dans l'exécution de dizaines de commerçants irakiens.

Les deux inculpés faisaient partis des huit co-accusés au procès des meurtres en 1992 de 42 hommes d'affaires de Bagdad qui ont été exécutés pour avoir spéculé sur les prix alimentaires alors que l'Irak subissaient les sanctions de l'ONU après son invasion au Koweït en 1990.

Le juge Raouf Rasheed Abdul-Rahman a rendu son verdict pour sept des accusés, allant de la peine de mort à six années d'emprisonnement, alors qu'un huitième co-accusé a été reconnu non coupable.

Les deux demi-frères de Saddam Hussein, l'ancien chef du service de sécurité, Sabawi Ibrahim al-Hassan, et l'ancien ministre de l'Intérieur, Watban Ibrahim al-Hassan, ont été condamnés à mort, tandis que l'ancien secrétaire de Saddam Hussein, Abed Hameed Humoud, purgera une peine d'emprisonnement à vie.

Le juge Rahman a indiqué que le tribunal a reconnu les deux demi-frères de Saddam coupables de "meurtres avec préméditation et de crimes contre l'humanité".

Tariq Aziz, 73 ans, ancien vice-Premier ministre sous le régime de Saddam, le cousin de Saddam Hussein, Ali Hassan al-Majid, et Mizban Khedher Hadi, officiel du parti Baas de Saddam, ont été tous condamnés à 15 ans de prison.

Ahmed Hussein Khudier, ancien ministre des Finances, a été condamné à six ans de prison, alors qu'Esam Rasheed Hwaish, ancien gouverneur de la banque centrale irakienne, a été relaxé.
Partager…

Données techniques

ID3570
Type de document (code)depeche
TitreUn tribunal irakien condamne à la mort deux demi-frères de Saddam
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication11 mars 2009
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsXinhua (auteur)
CondamnésAli Hassan al-Majid
Mots-clefscondamnation à mort
ZonegéosIrak