Plan du site

[Position de la France] Exécution par pendaison d'une jeune Iranienne de 23 ans (1er mai 2009)

communiqué de presse du 4 mai 2009 - Ministère des Affaires Etrangères français - France
Pays :
Thème :
Résolument engagée en faveur de l'abolition de la peine de mort, en particulier à l'encontre de mineurs, la France condamne l'exécution par pendaison le 1er mai d'une jeune Iranienne de 23 ans, Delara Darabi, condamnée en 2005 pour un assassinat qu'elle a été accusée d'avoir commis en 2003 alors qu'elle n'avait que 17 ans.

L'Union européenne suivait cette affaire avec la plus grande attention depuis plusieurs années et le chargé d'Affaires iranien à Prague avait été convoqué récemment par la présidence tchèque de l'Union européenne à ce sujet. Le chef du pouvoir judiciaire iranien avait annoncé le 19 avril la suspension de l'exécution de la sentence pour deux mois.

La France exhorte les autorités iraniennes à établir un moratoire sur les exécutions en vue d'une abolition à terme de la peine de mort. Elle les appelle en particulier à renoncer aux exécutions de mineurs ou de personnes condamnées pour des faits commis alors qu'elles étaient mineures et, ainsi, à respecter les engagements internationaux qu'elles ont librement contractés, en particulier le Pacte international relatif aux droits civils et politiques et la Convention sur les droits de l'enfant
Partager…

Données techniques

ID3634
Type de document (code)communique
Titre[Position de la France] Exécution par pendaison d'une jeune Iranienne de 23 ans (1er mai 2009)
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication4 mai 2009
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielleFrance
Documents parentsIran-exécution: la France condamne, Exécution en Iran d'une condamnée à mort mineure au moment des faits
OrganisationsMinistère des Affaires Etrangères français (auteur)
Condamnés
Mots-clefsexécution + femme + mineur
ZonegéosIran