Plan du site

Yémen: six Yéménites condamnés à mort pour des attentats au nom d'Al-Qaïda

dépêche de presse du 13 juillet 2009 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Thème :
SANAA - Six Yéménites accusés d'avoir perpétré des attentats au nom d'Al-Qaïda ont été condamnés à mort lundi par un tribunal de Sanaa, alors que 10 autres personnes, dont un Saoudien et quatre Syriens, ont écopé de peines de prison ferme.

Le verdict a été rendu par une cour spécialisée dans les affaires de terrorisme et a été accueilli par des contestations des condamnés, qui ont scandé "Allah Akhbar" ("Dieu est grand").

Ces 16 personnes étaient jugées depuis le 11 mars pour appartenance au réseau Al-Qaïda et pour avoir perpétré 13 attaques armées, dont certaines contre des intérêts occidentaux.

Outre les six Yéménites condamnés à mort, le tribunal a condamné un Saoudien et trois Syriens à 15 ans de prison chacun, ainsi qu'un autre Syrien à 12 ans.

Les cinq autres Yéménites ont été condamnés à diverses peines allant de huit à 15 ans: un à huit ans, un à 10 ans, deux à 12 ans et un à 15 ans.

Les condamnés ont la possibilité d'interjeter appel.

Lors de la précédente audience, le 9 juin, le représentant du procureur général avait demandé d'infliger la plus lourde peine aux accusés.

Parmi les attaques pour lesquelles les 16 personnes ont été jugées figure une ayant entraîné la mort de deux touristes belges en janvier 2008 à Hadramout (est), une tentative d'attentat en mars 2008 contre l'ambassade américaine, une attaque contre un complexe de villas habitées par des experts pétroliers américains à Sanaa et un attentat suicide contre un poste de police à Sayoun (est).

Ces personnes, dont certaines ont combattu en Irak avant de revenir au Yémen, étaient également jugées pour avoir organisé des attaques contre des sites pétroliers, pour un attentat manqué contre l'ambassade d'Italie à Sanaa en avril 2008 et participation à des accrochages armés en août 2008 à Tarim (est).

Ces combats s'étaient soldés par la mort d'un des chefs d'Al-Qaïda, Hamza al-Quayti, un des 23 militants extrémistes évadés d'une prison en février 2006.

Le Yémen a connu ces derniers mois une série d'attentats contre les services de sécurité et des installations pétrolières, revendiqués par la mouvance Al-Qaïda.
Partager…

Données techniques

ID3716
Type de document (code)depeche
TitreYémen: six Yéménites condamnés à mort pour des attentats au nom d'Al-Qaïda
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication13 juillet 2009
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + terrorisme
ZonegéosYémen