Plan du site

[Position de la France] Exécution de Marvallous Keene (21 juillet 2009)

communiqué de presse du 22 juillet 2009 - Ministère des Affaires Etrangères français - France
Pays :
Thème :
Marvallous Keene
La France condamne l'exécution dans l'Etat américain de l'Ohio, le mardi 21 juillet, de Marvallous Keene, ce qui porte à trois le nombre de personnes exécutées dans cet État depuis le début de l'année.

Cette exécution est la millième par injection mortelle depuis que la Cour suprême des Etats-Unis a autorisé le rétablissement de la peine de mort en 1976, après quatre ans d'abolition.

La France regrette la reprise des exécutions par voie d'injection létale depuis avril 2008, après un moratoire de fait de sept mois pendant lequel la Cour suprême a examiné la constitutionnalité de cette méthode d'exécution.

La France, comme l'Union européenne, rappelle son opposition en toutes circonstances à la peine de mort. Elle la considère comme un traitement cruel et inhumain et rappelle qu'aucun système juridique n'est à l'abri d'une erreur judiciaire. Enfin, son caractère dissuasif n'est nullement avéré.

Dans le prolongement des résolutions adoptées par l'Assemblée générale des Nations unies en 2007 et en 2008 à l'initiative de la France et de l'Union européenne, la France appelle les Etats-Unis à établir un moratoire sur le recours à la peine de mort.

Documents liés

Partager…

Données techniques

ID3724
Type de document (code)communique
Titre[Position de la France] Exécution de Marvallous Keene (21 juillet 2009)
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication22 juillet 2009
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielleFrance
Documents parentsLa France contre les exécutions aux US, Millième exécution par injection létale aux Etats-Unis
OrganisationsMinistère des Affaires Etrangères français (auteur)
CondamnésMarvallous Keene
Mots-clefsexécution + méthode d'exécution + réactions internationales
ZonegéosEtats-Unis + Ohio