Plan du site

La cour libyenne maintient la peine de mort pour six travailleurs médicaux étrangers

dépêche de presse du 11 juillet 2007 - Xinhua
TRIPOLI, 11 juillet (XINHUA) -- La Cour suprême de Libye a maintenu mercredi la peine de mort prononcée à l'encontre de cinq infirmiers bulgares et d'un médecin palestinien qui ont été jugés coupables d'avoir infecté délibérément plus de 400 enfants libyens du virus HIV.

Le juge Fathi Dahan a prononcé le verdict lors d'une audition de cinq minutes dans la capitale libyenne de Tripoli.

Les six accusés, incarcérés en Libye depuis février 1999, ont été condamnés à mort en mai 2004 pour avoir infecté délibérément 438 enfants avec du sang contaminé par le HIV dans un hôpital à Benghazi.

Plus de 50 enfants seraient morts selon des reportages.

Mais les six ont clamé leur innocence, soulignant qu'ils avaient avoué sous la torture.

La sentence d'aujourd'hui contre ces six personnes n'est pas le verdict définitif puisque le conseil judiciaire suprême de Libye a l'autorité d'approuver ou rejeter leur culpabilité ou de décider d'une sentence plus légère.
Partager…

Données techniques

ID3870
Type de document (code)depeche
TitreLa cour libyenne maintient la peine de mort pour six travailleurs médicaux étrangers
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication11 juillet 2007
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsXinhua (auteur)
Condamnés
Mots-clefscondamnation à mort + ressortissant étranger
ZonegéosBulgarie + Libye + Palestine