Plan du site

Ban appelle l'Iran à rattraper son retard en matière de droits de l'homme

communiqué de presse du 15 octobre 2009 - Organisation des Nations Unies
Pays :
15 octobre 2009 – Si la participation importante lors des élections en Iran a été encourageante, la répression par la force qui s'en est suivie et la persistance d'un retard dans l'intégration des normes internationales en matière de droits de l'homme restent préoccupantes, affirme le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, dans un rapport à l'Assemblée générale publié jeudi.

« Le fait que certaines de ces questions, les droits des femmes par exemple, aient donné lieu à un débat vif et ouvert à l'occasion de la campagne présidentielle de cette année est un élément encourageant. Le niveau très élevé de participation à l'élection et les manifestations pacifiques qui ont suivi illustrent le dynamisme de la société civile iranienne », déclare M. Ban dans ce rapport.

« Comme lors de précédentes déclarations publiques, j'appelle le gouvernement et l'opposition à résoudre leurs différends de manière pacifique, par le biais du dialogue et de moyens légaux », ajoute-t-il.

Le Secrétaire général se dit profondément consterné par les informations faisant état d'un usage immodéré de la force, de cas d'arrestations et de détentions arbitraires, et de cas d'opposants qui auraient été torturés ou maltraités.

Il prend acte des mesures qu'ont prises les autorités pour empêcher les lapidations, par exemple, ou pour limiter l'application de la peine de mort à des mineurs.

Toutefois, il s'inquiète de constater que ces mesures ne sont pas appliquées. Il encourage le gouvernement iranien à répondre aux préoccupations exprimées dans le rapport et à poursuivre la révision des lois nationales, en particulier le nouveau code pénal et les lois relatives à la justice pour mineurs, afin de les mettre en conformité avec les normes internationales relatives aux droits de l'homme et de prévenir les pratiques discriminatoires à l'égard des femmes, des minorités ethniques et religieuses et d'autres groupes minoritaires.

Le Secrétaire général prend également acte des progrès réalisés par l'Iran au regard de nombreux indicateurs économiques et sociaux. Il encourage le gouvernement à poursuivre la réduction des disparités régionales pour ce qui concerne la jouissance des droits économiques, sociaux et culturels et les discriminations à l'égard des femmes et des minorités, surtout à l'heure où l'économie mondiale est en difficulté.

Il encourage le gouvernement à coopérer avec les Nations Unies, en particulier le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH), pour promouvoir les droits de l'homme et poursuivre la réforme de la justice. Il l'appelle aussi à ratifier les principaux traités internationaux relatifs aux droits de l'homme, notamment la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes et la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, et à retirer les réserves générales qu'il a émises lors de la signature et de la ratification de divers instruments relatifs aux droits de l'homme, comme l'ont recommandé les organes de surveillance des traités concernés.
Partager…

Données techniques

ID3885
Type de document (code)communique
TitreBan appelle l'Iran à rattraper son retard en matière de droits de l'homme
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication15 octobre 2009
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsOrganisation des Nations Unies (auteur), Assemblée Générale de l'ONU, Secrétaire général des Nations Unies
Condamnés
Mots-clefslapidation + mineur
ZonegéosIran