Plan du site

RDC : appel à maintenir la peine de mort contre les deux Norvégiens

dépêche de presse du 22 novembre 2009 - Xinhua
KINSHASA, 22 novembre (Xinhua) -- Le ministère public de la Cour d'appel militaire de Kisangani, chef-lieu de la province Orientale en République démocratique du Congo (RDC), a exigé, lors de l'audience de la Cour samedi, le maintien de la peine de mort contre les deux ressortissants norvégiens, a rapporté dimanche la radio locale.

Les deux Norvégiens, accusés de meurtre d'un chauffeur congolais sur la route de l'Ituri en mai dernier, ont été condamnés en première instance à la peine de mort par le tribunal militaire le 8 septembre dernier.

Ils sont poursuivis par le ministre public pour six infractions, à savoir: association des malfaiteurs, assassinat, tentative d'assassinat, détention illégale d'arme de guerre, vol à main armée et espionnage.

Selon le ministère public, Jostolv Moland, l'un des deux prévenus est passé aux aveux il y a une semaine sans consulter sa défense, tandis que son collègue, Joshua French, est resté sur sa position faisant état d'une attaque dont ils étaient victimes par des inconnus armés sur la route Ituri. Il a toujours évoqué la légitime défense pour justifier le meurtre du chauffeur congolais.

Ils avaient interjeté appel. Le verdict de la Cour d'appel militaire interviendra dans huit jours.
Partager…

Données techniques

ID3944
Type de document (code)depeche
TitreRDC : appel à maintenir la peine de mort contre les deux Norvégiens
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication22 novembre 2009
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsLa RDC libère un Norvégien condamné pour espionnage et meurtre
OrganisationsXinhua (auteur)
Condamnés
Mots-clefsprocès + ressortissant étranger
ZonegéosNorvège + République démocratique du Congo