Plan du site

USA: pétition en faveur de Abu-Jamal avant une décision de la Cour suprême

dépêche de presse du 18 janvier 2010 - Agence mondiale d'information - AFP
Pays :
Thème :
Une pétition en faveur de Mumia Abu-Jamal et contre la peine de mort a recueilli près de 7.000 signatures dans le monde, dans un appel au président américain Barack Obama pour qu'il se prononce contre les exécutions, a indiqué lundi l'avocat du condamné, Robert Bryan.

La Cour suprême des Etats-Unis devait annoncer dans les jours qui viennent si elle se saisissait d'un recours de l'Etat de Pennsylvanie (est) pour maintenir la condamnation à la peine capitale de Mumia Abu-Jamal, un journaliste noir dans le couloir de la mort depuis près de 28 ans pour le meurtre d'un policier blanc qu'il nie.

"Nous, signataires de cette pétition, vous demandons de vous prononcer contre l'exécution de Mumia Abu-Jamal et de tous les hommes, femmes et enfants condamnés à mort dans le monde. Cette ultime forme de châtiment est inacceptable dans une société civilisée et représente une insulte à la dignité humaine", écrivent-ils à M. Obama.

Parmi les signataires du texte traduit en dix langues, figurent notamment l'ancienne Première dame de France Danielle Mitterrand, l'écrivain allemand Günter Grass, ou le linguiste américain Noam Chomsky.

En 2008, une cour d'appel fédérale de Pennsylvanie a annulé la condamnation à mort de l'un des condamnés les plus célèbres du monde, tout en confirmant sa culpabilité dans le meurtre d'un policier blanc en 1981.

Mais l'Etat de Pennsylvanie a fait appel de cette décision devant la Cour suprême. Les neuf sages ont mis leur décision en suspend, en attendant de statuer sur la situation d'un autre condamné: un néo-nazi auteur d'un triple meurtre et dont la peine de mort a été commuée par une cour d'appel de l'Ohio sur des motifs comparables.

La semaine dernière, les neuf sages ont confirmé la condamnation à mort de ce dernier. "Soit nous obtenons le feu vert pour un nouveau procès comme nous avions obtenu de la cour d'appel pour décider s'il doit être condamné à mort ou à la prison à vie, soit nous nous rapprochons d'une exécution", a expliqué dans un communiqué son avocat Robert Bryan.

En sursis tant que la Cour suprême ne s'est pas prononcée, Mumia Abu Jamal, ancien journaliste radio et militant des "Black Panthers", un mouvement révolutionnaire afro-américain formé en 1966 aux Etats-Unis, n'a pas quitté le couloir de la mort.

Mumia Abu-Jamal est aujourd'hui âgé de 55 ans.
Partager…

Données techniques

ID4048
Type de document (code)depeche
TitreUSA: pétition en faveur de Abu-Jamal avant une décision de la Cour suprême
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication18 janvier 2010
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parentsLa Cour suprême américaine renvoie Mumia Abu Jamal devant la cour d'appel qui avait annulé sa condamnation à mort
OrganisationsAgence mondiale d'information - AFP (auteur)
CondamnésMumia Abu Jamal
Mots-clefsmanifestation + réactions internationales
ZonegéosEtats-Unis