Plan du site

Le président algérien Bouteflika gracie 7.000 prisonniers

dépêche de presse du 31 octobre 2001 - Reuters
Pays :
ALGER (Reuters) - Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a gracié 7.000 prisonniers à l'occasion de l'anniversaire de la Révolution de 1954, écrit le journal El Moudjahid.
Parmi eux, 115 condamnés à mort ont vu leur peine commuée en réclusion à perpétuité.
La grâce ne concerne pas les détenus condamnés pour terrorisme, meurtre, viol, trafic de drogue, blanchiment d'argent et corruption, précise le journal. "Terrorisme" est le terme employé par les autorités pour qualifier les rebelles islamistes combattant pour renverser le gouvernement et établir un Etat islamique.
Plus de 100.000 personnes - 150.000 selon des sources indépendantes - ont été tuées en Algérie depuis l'annulation, en 1992, des élections législatives qu'étaient en passe de remporter les fondamentalistes musulmans du Front islamique du salut (FIS).
L'Algérie doit célébrer jeudi le 47e anniversaire de la Révolution qui a conduit en 1962 à l'indépendance du pays vis-à-vis de la France.
Partager…

Données techniques

ID41
Type de document (code)depeche
TitreLe président algérien Bouteflika gracie 7.000 prisonniers
Description(non défini)
Référence(non défini)
Date de publication31 octobre 2001
Date d'entrée en vigueur(non défini)
Zone de publication officielle(non défini)
Documents parents
OrganisationsReuters (auteur)
Condamnés
Mots-clefscommutation de peine
ZonegéosAlgérie